AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (narcissa), there's a room where the light can't find you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 479
≈ inscrit(e) le : 15/07/2014
≈ tes points : 333
≈ avatar : aidan poldark/turner.
≈ autres comptes : lucrezia la brune k-non, robb et sal, les mecs.
≈ crédits : @chameleon circuit (avatar), tumblr (gifs), mikky ekko (lyrics).
MessageSujet: (narcissa), there's a room where the light can't find you   Jeu 25 Déc - 22:10

i've always assumed that love is a dangerous disadvantage



narcissa black-malefoy

NOM : malefoy est le nom qu'elle porte désormais, celui qu'elle a décidé de prendre lorsqu'elle a accepté d'épouser lucius malefoy, le digne héritier d'un véritable empire connu dans le monde magique. black était son nom d'origine, un héritage aujourd'hui tiraillé entre fidèles et renégats qui ont bafoué la mémoire de la famille. la plupart du temps, narcissa se retrouve au milieu, tout comme elle s'est retrouvée entre ses deux sœurs à la naissance, bellatrix et androméda. son camp, c'est celui qui protégera au mieux son fils. PRÉNOM(S) : narcissa est son seul et unique prénom, il s'agit de la version féminine du prénom narcisse, qui est une constellation, d'où vient son nom comme pour tous les membres de la famille black. ÂGE : vingt-sept ans, ce qui fait d'elle la benjamine de la famille black, la petite dernière, somme toute et narcissa est déjà la mère d'un fils, drago, âgé de deux ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : elle est née le treize novembre 1955, à londres où toute la famille black a toujours été basée, sa branche de la famille comme celles de ses cousins. STATUT SOCIAL : narcissa est mariée, c'est une très grande fierté pour sa famille, puisqu'elle est, aux yeux des black, la seule à avoir fourni un héritage digne de ce nom à sa famille. en effet, bellatrix, sa sœur aînée, n'a jamais eu d'enfant, et l'enfant que sa sœur, androméda a eu, est un enfant né de sang-mêlé, somme toute, indigne d'être héritier des black. STATUT DU SANG : les black sont des sorciers de sang-pur, toujours rendus très orgueilleux par cela - ils ont bien entendu marié leurs filles à des gens de sang-pur également, ainsi, narcissa a tout fait pour s'adapter à son mariage avec lucius malefoy. MAISON : narcissa a fini au sein de la maison des serpentard, tout comme son futur mari, lucius, et la plupart de sa famille ; androméda et sirius, les deux moutons noirs des black eux, avaient fini dans des maisons différentes - ce qui n'a fait que conforter les black sur l'importance de la maison au sein du collège poudlard. NIVEAU D’ÉTUDES : maligne et ingénieuse, narcissa a obtenu la totalité de ses diplômes, avec de très bonnes notes ; elle aurait ainsi pu prétendre à une grande carrière, mais sa famille lui a toujours appris à ne pas faire d'ombre à son époux. EMPLOI : la jeune femme avait trouvé un emploi au sein de la gazette du sorcier à la fin de sa scolarité ; elle a pourtant arrêté de travailler quelques mois après son mariage - en cherchant bien, il est cependant probablement facile de trouver des articles rédigés par la sorcière. LIEU DE VIE : elle vit au manoir malefoy, dans la ville de wiltshire, en angleterre. BAGUETTE : bois de houx, ventricule de coeur de dragon, longueur de 33cm, plutôt fluide et souple. CRÉDITS : tumblr (img), electric bird (avatar).



like a wizard


nothing left to say
001. narcissa est une femme qui a une très belle plume, et s'exprime toujours à merveille ; elle est capable de faire preuve du caractère le plus obséquieux qui soit, mais également de manier le sarcasme et la haine avec tous les talents possibles et imaginables ; c'est une femme pleine de finesse, qui sait très bien se jouer des gens. 002. quand elle était plus jeune, il aurait été difficile de croire que narcissa puisse avoir un quelconque instinct maternel, ambitieuse et presque froide à poudlard, elle ne prévoyait pas d'être mère si tôt. c'est la volonté de perpétuer la lignée des black et des malefoy qui a poussé narcissa et lucius a avoir un enfant si tôt - un accident, un commun accord, encore aujourd'hui tous deux ne savent pas ce qui a donné naissance à drago. un miracle, puisqu'il a révélé la narcissa petite fille, qui s'occupait de sa petite sœur avec bien des précautions. 003. s'il y a bien un sujet pour lequel narcissa serait prête à entrer en conflit avec sa famille, c'est son fils ; cissy est en effet bien trop souvent disposée à céder à tous les caprices de son enfant, ce qui rend drago de plus en plus capricieux et demandeur. elle ne peut cependant s'empêcher d'éviter la sévérité, à mesure que sa solitude augmente, elle s'accroche toujours plus à son petit garçon, et se tisse alors entre eux un lien fusionnel. 004. narcissa a appris la légilimencie avec sa famille, notamment avec sa sœur il y a quelques années de cela, elle s'y est révélée être extrêmement brillante ; ce qui, somme toute, fait d'elle une excellente menteuse et ce, à la face de n'importe qui. plus particulièrement depuis la naissance de drago, narcissa sait très bien trouver un moyen de fermer totalement son esprit aux intrusions extérieures. 005. si le mariage de narcissa avec lucius était d'abord la résultante d'un accord entre les black et les malefoy, s'est opéré un attachement progressif entre les deux, plus encore avec la naissance de leur fils. tous les deux très attachés à drago, narcissa et lucius ont su trouver un terrain d'entente, un accord qui les pousse toujours plus à se découvrir. pourtant, à mesure que le seigneur des ténèbres gagne en puissance, narcissa se sent perdre son mari, et voit lucius se défaire peu à peu de ce qui le rend humain, bien loin des regards extérieurs. 006. tout comme ses deux sœurs, narcissa est une sorcière redoutable, plus particulièrement en sortilèges - elle est très vive et perspicace, ce qui fait d'elle une adversaire très puissante lors d'un duel. qui plus est, la jeune femme s'est découvert des talents pour les potions dès son entrée à poudlard, ainsi que pour la métamorphose. au contraire, elle reste beaucoup trop dans l'action, et trop peu patiente pour apprendre des disciplines telles que l'arithmancie. 007. narcissa a grandi dans un environnement anti-moldus, les black n'ont jamais trouvé quelque valeur que ce soit au monde moldu, si bien que narcissa ne s'y intéresse pas du tout. pour elle, les sorciers d'ascendance moldue n'ont rien à apporter au monde de la magie, et ne devraient pas y pénétrer pour polluer ce monde de leur culture. la culture magique est, à son opinion, une chose sacrée et en voie de disparition, à cause des trop nombreuses mixités entre sorciers et moldus. 008. ingénieuse et maline, narcissa est du genre fin stratège ; manipuler est quelque chose qu'elle fait très bien, contrairement à sa sœur aînée, bellatrix. elle peut très bien prétendre être fragile, jouer la comédie à la perfection. les seuls moyens de briser sa carapace serait sans conteste d'utiliser sa famille ou son fils contre elle - de plus en plus dans ces cas-là, elle a tendance à perdre pieds et à ne plus savoir quoi faire. 009. froide et déterminée, narcissa malefoy n'est pas le genre de personne à s'encombrer d'amis ; elle en vient généralement à les trahir dès que cela peut lui être utile, et n'est même pas une bonne gardienne de secrets. bien souvent, elle s'est mis des amis à dos à cause d'une trahison qu'elle aurait commise, et elle s'en est toujours très bien remise : la valeur la plus importante pour narcissa, c'est la famille, et elle défendra celle-ci au péril de sa vie. 010. de toute sa vie, narcissa aime croire qu'elle n'a jamais été amoureuse, et que les plus profonds sentiments d'attachement qu'elle a, sont ceux qu'elle éprouve pour lucius et la famille qu'ils construisent ensemble - si au premier abord, elle semble hermétique aux sentiments amoureux, ce n'est pourtant pas toujours si simple.

We are only as strong as we are united, as weak as we are divided.

I. que pensez vous de Voldemort et des mangemorts ?
jamais elle ne prononcera de telles paroles à haute voix, ni n'avouera les penser, mais narcissa craint extrêmement ce que lord voldemort fait ; tuer un enfant, un bébé sans défense tout simplement pour assurer son succès ? à chaque fois qu'elle regarde drago, elle ne peut s'empêcher d'imaginer que le mage noir n'aurait eu aucun problème à venir attaquer son fils ; et qu'elle, elle n'aurait pas eu le moindre mal à se jeter entre le sortilège de la mort et son enfant. voldemort est un personnage qui lui paraît avoir des folies sans limite, et pourtant un mage auquel son mari a juré fidélité. sa sœur également. parfois, il arrive à narcissa d'admirer sa sœur pour le courage qu'elle a eu, d'admettre ses convictions quelles qu'elles soient. pourtant, le chemin que narcissa a choisi est aujourd'hui sa vie ; sa vie entre elle, son fils, et le père de celui-ci. si aujourd'hui encore, elle ne porte pas la marque des ténèbres, narcissa sait bien que la pression pour rejoindre les rangs de voldemort se fera de plus en plus pressante, que ce soit de la part de lucius ou de bellatrix. elle ne veut pas, aujourd'hui, risquer de mettre en péril la vie de son enfant, ou risquer de finir à azkaban pour les aspirations mégalomanes d'un seul homme, qui n'aurait aucun problème à la tuer, au moindre prétexte.


II. que pensez vous de Dumbledore et de l'odp ?
l'ordre du phénix n'est, aux yeux de narcissa, qu'un espoir vain. une petite fourmilière sur la course d'une gigantesque machine ; au fond de ses entrailles, la jeune femme craint que sa sœur ne finisse par se faire tuer. car s'il est facile pour sa famille d'avoir déclaré andromeda comme indigne des black, narcissa ne peut s'empêcher de penser à celle-ci, à leurs scènes d'enfance et à combien elles étaient attachées l'une à l'autre. froide en apparences, narcissa n'en reste pas moins tiraillée entre des dizaines de questions qui n'ont aucune réponse. sa sœur a choisi son chemin, et avec le temps, la sorcière a décidé de concentrer son attention sur drago, son fils, qu'elle a fait le serment de protéger. si pour cela, elle devait un jour rejoindre l'ordre du phénix ou trahir le mage noir, qu'il en soit ainsi, elle le ferait.


mary-w. marie vingt-deux ans


PAYS : rivendell, mon lord c'est elrond. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5/7j. VOTRE AVIS SUR PF : il sent la banane et le chocolat, c'est trop cool ça non ? COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : un jour où j'avais très faim. PERSONNAGE : personnage de la saga, narcissa malefoy rpz. CÉLÉBRITÉ : natalie dormer, la plus soublaïme. CRÉDITS : storborns, tumblr (gif). VOYEZ VOUS DES CHOSES A AMÉLIORER ? : je peux le manger ? *o* UN DERNIER MOT ? : crotte de lapin.


_________________


half b l o o m i n g creation, half blazing hellfire so you're feeling tied up to a sense of control, and make decisions that you think are your own. you are a stranger here, why have you come ? lift me h i g h e r, let me look at the sun and once I hear them clearly, say : who are you really? and where are you going? I've got nothing left to prove, cause I've got nothing left to lose. /MALEFOY SILVER QUEEN



Dernière édition par Narcissa Malefoy le Jeu 25 Déc - 23:35, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 479
≈ inscrit(e) le : 15/07/2014
≈ tes points : 333
≈ avatar : aidan poldark/turner.
≈ autres comptes : lucrezia la brune k-non, robb et sal, les mecs.
≈ crédits : @chameleon circuit (avatar), tumblr (gifs), mikky ekko (lyrics).
MessageSujet: Re: (narcissa), there's a room where the light can't find you   Jeu 25 Déc - 22:11

It matters not what someone is born, but what they grow to be.



londres (angleterre), 1965. narcissa, dix ans ♑ les trois petites filles couraient à toute vitesse dans le jardin imposant de la demeure des Black. Bellatrix était toujours trois foulées devant les deux autres, et Narcissa fermait généralement la marche. La petite fille venait de recevoir sa lettre pour Poudlard : à la fin de l’été, elle partirait avec ses deux sœurs vers le château. Et pourtant, ses parents n’avaient cessé de marmonner des paroles pendant toutes les vacances ; Dumbledore n’était certainement pas le sorcier le mieux à même de diriger l’école, disaient-ils sans cesse - et dans ses discours, le Directeur de Poudlard ne cessait de donner de plus en plus de libertés, de plus en plus de privilèges aux sorciers d’ascendance moldue. A chaque fois qu’ils en parlaient pendant les repas, Bellatrix ne cessait de cracher des flots d’insultes et autres paroles maudites à l’égard du grand sorcier. L’homme barbu faisait cependant la couverture de tous les journaux cet été, inlassablement, à chaque hibou qui s’était posé sur le bord de la grande fenêtre du salon, elle avait vu ce même visage lui faire face avec des yeux vides. Aujourd’hui, elle voulait simplement penser à autre chose, et Bellatrix lui avait promis de faire quelque chose d’amusant : toutes les trois arrivaient d’ailleurs au détour d’un petit buisson ; Narcissa avait le cœur qui battait à toute vitesse au fond de sa poitrine, et c’est encore à bout de souffle qu’elle remarqua ce vers quoi ses deux aînées étaient penchées. Munie d’un bâton, Bellatrix vint designer le petit corps sans vie d’un oiseau, abandonné ici par les circonstances. « Il est mort ? » Ne put-elle s’empêcher de demander, observant tour à tour ses deux sœurs. Elles se ressemblaient tellement. Et pourtant, c’était comme observer deux opposées : là où Bellatrix semblait curieuse, presque euphorique suite à sa découverte, Andromeda avait déjà eu un mouvement de recul. « C’est pas marrant du tout, Bella, laisse-le tranquille. » Mais Bellatrix ne s’occupait déjà plus de ses deux sœurs, trop occupée qu’elle était à tâtonner le corps sans vie grâce au bout du bâton. « Si seulement je pouvais utiliser la magie, je-. » « Arrête Bellatrix ! C’est pas marrant je t'ai dit, et tu es simplement méchante, maintenant ! Qu'est-ce que tu veux pouvoir faire avec un oiseau mort, par Merlin ?! » Évidemment, leurs parents n’étaient pas là pour assister à la scène, mais déjà le ton montait entre les deux soeurs ainées. Sous le regard furibond de l’aînée, Andromeda s’écarta pour venir prendre la main de sa cadette. « Viens Cissy, on va trouver autre chose à faire. » C’est sans vraiment lui laisser le choix que Andromeda ramena sa petite soeur vers la maison. Dans une dernière œillade par-dessus son épaule, Narcissa put voir Bellatrix retourner à son occupation favorite, plutôt que de rétorquer quoique ce soit à sa sœur. C’était mieux ainsi, Bellatrix était toujours plus forte que Andromeda, et les choses finissaient généralement mal entre les trois sœurs, lorsque les esprits s’échauffaient.

londres (angleterre), 1974. narcissa, dix-neuf ans ♑ Druella Rosier avait passé des heures à s’égosiller, hurlant à qui voulait l’entendre qu’elle avait engendré une traitresse, et qu’elle aurait dû jeter celle-ci dans les flammes d’un feu rougeoyant aussitôt qu’elle en aurait eu l’occasion. Narcissa, qui était restée à l’écart, prétendant être occupée à faire autre chose, pénétra seulement dans le grand salon du Manoir pour sentir l’âpre odeur de brûler venir lui taquiner les narines. D’un coup d’oeil, elle remarqua le gros trou de couloir noir, le bois calciné sous la surface de la grande tapisserie de la famille des Black. L’arbre était immense, et étendait ses ramures à l’infini - sur son visage à elle, on pouvait voir des branches commencer à s’allonger, signe de son futur mariage avec Lucius Malefoy que sa famille ne pouvait attendre de fêter. Encore quelques mois. Curieusement, même si elle savait qu’elle ne pouvait pas y couper, Narcissa ne cherchait pas à presser les choses : les deux familles, aussi bien les Malefoy que les Black, avaient tout à gagner dans cet accord. Et certes, Lucius était un homme attentif, et plutôt beau - elle n’en restait pas moins désireuse de vivre par ses propres moyens encore pendant quelques temps. Après tout, n’était-elle pas une élève de Serpentard, ambitieuse et déterminée ? « Je te l’avais dit, Mère. Andromeda- » « Ne prononce plus jamais le nom de cette misérable vermine dans ma maison ! » A nouveau la mère Black aurait pu cracher ses poumons tant elle avait hurlé ; Bellatrix n’avait cependant pas cillé, défiant d’un regard inquisiteur sa génitrice. Bellatrix était le courage à l’état pur, une volonté imprenable et impénétrable. Narcissa elle, restée muette jusque-là, s’était crispée dans son coin alors que sa mère levait à nouveau sa baguette. Un précieux vase éclata en mille morceaux, avant que le tapis ne s’enflamme dans des jets de feu vert. Les réactions des uns et des autres furent très rapides, Narcissa éteignit le feu sur le tapis en un coup de baguette magique - pourtant, le tissage soigneux et propre des gobelins était perdu à jamais. « Nous devrions lui faire connaître, lui faire savoir ce que ça fait de tourner le dos à sa famille ! » « Le châtiment de cette ingrate viendra bien assez tôt ! Non, non. La famille se retrouve dans une misérable situation à cause d’elle ! Nous sommes affaiblis, raillés par les vraies familles de sorciers, nous- » Bellatrix allait ouvrir la bouche à nouveau, mais Narcissa, plus sage, plus posée, vint poser une main froide et calculatrice sur le bras de sa mère, trouvant son regard. « Rien ne pourra jamais nous renverser, Mère. Les Lestrange et les Malefoy nous soutiendront, ils sauront qu’elle n’était qu’une dégénérée et que cela ne représente en rien ce que nous sommes, nous. » L’atmosphère sembla se poser un instant, alors que les yeux noirs de la mère des Black, se posaient dans les iris d’un bleu clair de sa dernière fille. Et puis, un fin sourire passa sur ses lèvres, quelque peu épuisé, tiraillé par cette colère qui ne cessait de hanter chaque battement de son coeur. « Je lui ferai payer sa traitrise moi-même, Mère, je vous l’assure. » « Elle et son traitre de mari ne pourront jamais rien contre nous, Mère. Notre lignée survivra sans elle, elle est désormais condamnée à être oubliée. » Et pourtant, déjà le prénom de sa soeur manquait aux lèvres de Narcissa. Tant de fois elle s’était fait bataille pour ne pas prononcer le prénom d’Andromeda. Si son premier instinct avait été d’être scandalisée, de se sentir déshonorée par la trahison lâche de sa soeur, Narcissa ne pouvait s’empêcher de penser à celle-ci. A ce qu’elle deviendrait. A cette soigneuse broderie détruite sur la tapisserie de la famille. Sa soeur. Le même sang que le sien. Sous les yeux attentifs de Bellatrix, Narcissa laissa ses doutes couler et disparaître dans le néant, alors qu’elle sentait les doigts noueux et vieillis de sa mère venir entourer sa main blanche.

londres (angleterre), 1980. narcissa, vingt-cinq ans ♑ l’enfant dormait sagement dans ses bras. Narcissa ne pouvait détacher son regard du petit poupon enveloppé qu’elle ne cessait de bercer. Il était la plus belle chose créée en ce monde, et déjà la sorcière pouvait deviner, au sommet du crâne de l’enfant, quelques naissances de cheveux blonds. Les Malefoy étaient destinés à être blonds ; et alors qu’elle avait tenu à garder la chevelure de jais de sa famille, Narcissa se retrouvait plus étrangère que jamais à la famille qu’elle constituait désormais. Une potion pour faire changer la couleur de ses cheveux ne serait certainement pas une chose compliquée, et un sacrifice qu’elle serait certainement prête à commettre pour son enfant. Celui-ci gesticula quelque peu, gémissant doucement alors que des pas se faisaient entendre dans le couloir - contrairement à beaucoup de sorcières, Narcissa n’avait pas choisi d’accoucher dans les murs blancs et impersonnels de Sainte Mangouste, mais bien dans le grand Manoir où elle vivait désormais avec son mari. Sa maison, la maison de son fils. Lucius passa le seuil de la porte, froid au premier abord alors que rien ne semblait bouger, dans la scène qui se dessinait sous ses yeux. Ils avaient eu un fils, tous les deux. Et alors qu’il croisait le regard de sa femme, la même lueur de volonté sembla s’éveiller au fond des prunelles du sorcier. Cet enfant était leur héritage, leur premier fils, un beau bébé sans le moindre défaut. Un Malefoy, avec du sang de Black en lui. A grands pas, Lucius rejoignit le bord du lit, pour s’y asseoir avec précautions ; l’enfant ne dormait pas, mais gesticulait, ses paupières s’ouvrant et se fermant à la lumière trop intense du jour dehors. La sorcière sentit une main de son époux, passer dans son dos, serrer affectueusement sa nuque avant qu’il ne vienne écraser un baiser doucereux sur le sommet de son front. Une petite sucrerie, qui la fit sourire de bonheur ; comment pourrait-elle se sentir plus heureuse un jour qu’à l’instant présent ? Les préoccupations qu’elle avait pu avoir autrefois lui semblaient dorénavant bien futiles, et Narcissa ne voyait plus que son enfant dans ce monde parfait. Son enfant, elle, et Lucius, l’équilibre, le triangle parfait pour que jamais aucun d’eux ne soit malheureux. « Notre fils. Drago, Septimus Malefoy. » Vint-elle susurrer rien que pour eux. Lucius avait déjà accepté qu’elle choisisse le prénom. C’était désormais chose faite, dans les règles de l’art et selon l’héritage de la famille Black. Doucement, comme s’il usait de trop de précautions, Lucius vint glisser ses bras autour du petit corps de son enfant, pour venir le prendre dans ses bras. Assise, épuisée, Narcissa les observa en silence. Son mari et son fils, son monde tout entier.

londres (angleterre), 1983. narcissa, vingt-sept ans ♑ les attaques sur le monde moldu se répètent, une famille de sorciers disparue, Harry Potter est mort !. Narcissa avait vu défiler à chaque nouvelle aube un nouvel article alarmant de la Gazette du Sorcier. Le règne du Mage Noir avait manqué de tout emporter dans les ténèbres, et quand bien même elle était une fille de la lignée des Black, ses inquiétudes se faisaient désormais plus vives que jamais. Interdire aux moldus d’accéder à un quelconque savoir de la magie était une chose, la destinée à laquelle s’offrait le monde de la magie était pourtant, bien différente. Amère, la gorge sèche, elle replia le journal sans rien dire. Dire quoi, à qui ? Son mari n’était pas ici, et les absences de Lucius se répétaient, s’allongeaient. Merlin seul pouvait savoir ce que celui-ci faisait, quittant le Manoir parfois en plein milieu de la nuit, pour ne revenir que le lendemain soir, avec toujours plus de silence à offrir en réponse aux questions de sa femme. Narcissa savait, les Black le répétaient sans cesse, le Mage Noir allait revenir, et les Mangemorts se devaient de continuer la lutte. Lucius était un Mangemort. Mais Lucius était aussi le père de son fils. Ce fils qui avait l’âge que Potter avait eu, le jour où le Seigneur des Ténèbres était venu pour le tuer de sang froid. Malgré elle, un frisson parcourut toute son échine, alors même que son époux faisait son entrée dans la pièce. « Qu’est-ce que c’est ce désordre ? Nettoie ça espèce de vermine ! » Un coup de canne et l’elfe de maison geignit, s’excusant tout en accélérant encore le dur labeur qu’il était en train d’accomplir. Narcissa ne cilla pas, ni ne dit mot ; ce qui la préoccupait surtout, c’était la mauvaise humeur de son mari, et la fatigue qui se lisait sur son visage. Est-ce que Lucius appréciait vraiment, les titres qui continuaient de s’étaler sur la couverture de la Gazette du Sorcier ? Lui aussi, devait sans doute penser à leur fils, à Drago et aux dangers qu’il courrait, quoiqu’il arrive. A eux trois, et à la menace de mort, d’emprisonnement qui ne cessait de planer par-dessus leurs têtes. La sienne à lui, plus particulièrement, puisque, malgré les insistances de leurs familles respectives, Lucius ne semblait pas prompt à accepter à ce que sa femme devienne un membre de l’armée de Voldemort et prenne la Marque. Elle non plus, ne voulait pas épouser une telle destinée. Ne voulait pas devenir ce genre de personne. Le genre de personne qu’était, indirectement, son mari. Sa soeur aînée également ; mais le Mage Noir avait rendue Bellatrix plus folle qu’elle ne l’avait jamais été, et ça en disait long, sans doute, sur le pouvoir dont il était détenteur. Lord Voldemort n’était pas un sorcier à se mettre à dos, et les époux Malefoy le savaient bien - pourtant, l’occasion de se sortir de cette situation avait été belle, vivace. Trop courte. Ses yeux gris rivés sur le journal que Narcissa venait de déposer, Lucius laissa un vague sourire passer ses lèvres. « L’avenir s’annonce grandiose. » Etait-ce vraiment ce qu’il pensait ? Pendant un instant, tous deux se dévisagèrent. Elle ne savait pas, ne savait plus ; à mesure que les jours s’allongeaient, Narcissa avait comme l’âpre sentiment de ne plus toujours pouvoir reconnaître l’homme qu’elle avait épousé. Certes, Lucius portait au bras cette Marque des Ténèbres, certes, ils répugnaient tous les deux les sorciers aux ascendances moldus. De là à devenir des meurtriers ? De là à promettre un avenir régi par le Seigneur des Ténèbres, à leur fils ? Sans dire mot, Narcissa se leva, pour aller chercher Drago, encore bien trop jeune pour un monde si impitoyable.


_________________


half b l o o m i n g creation, half blazing hellfire so you're feeling tied up to a sense of control, and make decisions that you think are your own. you are a stranger here, why have you come ? lift me h i g h e r, let me look at the sun and once I hear them clearly, say : who are you really? and where are you going? I've got nothing left to prove, cause I've got nothing left to lose. /MALEFOY SILVER QUEEN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 444
≈ inscrit(e) le : 06/12/2014
≈ tes points : 192
≈ avatar : Katie McGrath
≈ autres comptes : Lewyn & Willem
≈ crédits : money honey (avatar), endlesslove (sign)
MessageSujet: Re: (narcissa), there's a room where the light can't find you   Sam 27 Déc - 21:48

Heyyy sister tu as du courrier :siiffle:

(Elle est trop belle ta fiche :jotem: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 479
≈ inscrit(e) le : 15/07/2014
≈ tes points : 333
≈ avatar : aidan poldark/turner.
≈ autres comptes : lucrezia la brune k-non, robb et sal, les mecs.
≈ crédits : @chameleon circuit (avatar), tumblr (gifs), mikky ekko (lyrics).
MessageSujet: Re: (narcissa), there's a room where the light can't find you   Mar 30 Déc - 1:44

quel gentil courrier :siiffle:
c'est toujours agréable d'avoir des nouvelles de sa sœur tiens :haha:

(mooooh, contente qu'elle te plaise :pink: )

_________________


half b l o o m i n g creation, half blazing hellfire so you're feeling tied up to a sense of control, and make decisions that you think are your own. you are a stranger here, why have you come ? lift me h i g h e r, let me look at the sun and once I hear them clearly, say : who are you really? and where are you going? I've got nothing left to prove, cause I've got nothing left to lose. /MALEFOY SILVER QUEEN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 250
≈ inscrit(e) le : 16/07/2014
≈ tes points : 231
≈ avatar : rose mciver.
≈ autres comptes : arcadio, ruth et gemma.
≈ crédits : crick +avatar, sweet poison +sign.
MessageSujet: Re: (narcissa), there's a room where the light can't find you   Mar 30 Déc - 11:19

MA BELLE-SOEUR, t'es bien beune. :jotem:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 479
≈ inscrit(e) le : 15/07/2014
≈ tes points : 333
≈ avatar : aidan poldark/turner.
≈ autres comptes : lucrezia la brune k-non, robb et sal, les mecs.
≈ crédits : @chameleon circuit (avatar), tumblr (gifs), mikky ekko (lyrics).
MessageSujet: Re: (narcissa), there's a room where the light can't find you   Mar 30 Déc - 15:09

J'ai envie de dire, c'est dans la génétique des Malefoy :ghé: :siffle: (ouais parce que c'une Malefoy now)

_________________


half b l o o m i n g creation, half blazing hellfire so you're feeling tied up to a sense of control, and make decisions that you think are your own. you are a stranger here, why have you come ? lift me h i g h e r, let me look at the sun and once I hear them clearly, say : who are you really? and where are you going? I've got nothing left to prove, cause I've got nothing left to lose. /MALEFOY SILVER QUEEN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (narcissa), there's a room where the light can't find you   

Revenir en haut Aller en bas
 

(narcissa), there's a room where the light can't find you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Preasidum Facere :: ON THE MAGICAL WORLD :: the sorting hat :: hogwarts express-
Sauter vers: