AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:00

le barbare, c'est d'abord l'homme qui croit à la barbarie



Caelum Teignous Nott

NOM :  Nott. Un nom réputé, que ce soit par sa pureté ou par son affiliation aux mangemorts. Un nom parfois difficile à porter, mais qui comporte des avantages. PRÉNOM(S) : Caelum Teignous, en hommage à l’un de ses ancêtres. Je ne pourrais pas vraiment vous dire lequel ; les sang-purs ont tendance à s’étendre un peu partout. ÂGE : Vingt-sept ans et des poussières. Adulte depuis quelques temps, maintenant, bien que ce soit certainement la naissance de son fils, il y a un an, qui l’a propulsé dans le monde des responsabilités. Responsabilités dont il n’est toujours pas sûr de vouloir, d’ailleurs.  DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 21 décembre, dans le manoir des Nott. STATUT SOCIAL : Marié. Ne vous y trompez pas : pas de larmes ou de grandes déclarations, ils étaient promis, comme tant d’autres, depuis leur naissance. Ils se débrouillent bien, ils s’apprécient, à défaut d’être follement amoureux.  STATUT DU SANG : Pur, bien sûr. Certes, il y a quelques brebis galeuses dans la maison, des erreurs de parcours qu’on nomme des sang-mêlés, mais lui pas. Il descend de la bonne lignée, vous dira-t-il avec un sourire mordant. MAISON :  Serpentard, sans surprise, bien que le Choixpeau ait hésité à l’envoyer chez les studieux. Cela ne lui aurait pas forcément déplu, mais il a été soulagé d’entendre le verdict. Chez lui, on ne plaisante pas avec la répartition. Imaginez, s’il avait atterri chez les Poufsouffle… NIVEAU D’ÉTUDES :  Il a eu les ASPIC. Assez facilement, en plus ; contrairement à ce que tout le monde pensait. Sa mère place de nombreux espoirs en lui, y compris celui de devenir un jour Ministre de la Magie. Bien sûr. EMPLOI : Ayant rejoint le Ministère dès la fin de ses études, il faisait partie des oubliators, un job qu'il jugeait agaçant et lassant. Ce qu'il voulait, c'était rejoindre la brigade de la police magique. Ayant postulé deux ans plus tôt, il est à présent une jeune recrue au sein des tireurs d'élite du ministère. LIEU DE VIE : Il vit dans le Londres sorcier, une petite maison, qu'il a achetée avec Edith. Son premier investissement de famille. La grandeur et la splendeur du manoir Nott lui manque, mais il espère bien le récupérer un jour ou l'autre. BAGUETTE :  Sa baguette est faite en chêne rouge, et recueille en son sein un ventricule de dragon. Mesurant trente-deux centimètres et étant plutôt épaisse, elle est plutôt souple, mais extrêmement capricieuse. CRÉDITS :  LUNCH BOX ; artic love ; Unicorn



GOLDEN CROWN


nothing left to say
001. Une certaine tendance à sortir les poings plus vite encore que sa baguette, qui lui a valu de nombreuses heures de retenue, une quasi-expulsion, un œil au beurre noir ou cent, et par dessus tout, les remontrances de sa mère. Tu te bats comme un moldu ! 002. Étant le cadet de la famille, il a eu le malheur d'être couvé plus que tous les autres, tout en étant tenu responsable des erreurs de parcours de ses aînés. Il devait absolument tout faire mieux que le reste de sa fratrie, et gare à lui s'il n'y arrivait pas. 003. D'une allure pataude, il n'a jamais égalé l'élégance gracieuse de certains des membres de sa famille. Bien sûr, sang-pur oblige, on ne peut nier qu'il possède certains traits aristocrates, et l'air pédant qui va bien souvent avec. Mais sa dégaine fait davantage penser à un gosse des rues qu'à un adulte de vingt-sept ans.  004. Plus il avance, moins il supporte la vie de famille qu'on lui a imposée. Bien sûr, il aime son fils, mais il arrive souvent qu'il ne le voie que comme un obstacle. Ne lui dites jamais cela en face, mais, en réalité, il fait un bien piètre père, peut-être à l'image du sien. Il commence d'ailleurs à comprendre ce dernier, bien qu'il répugne à l'admettre. La silhouette de son défunt père, menaçante, le hante encore parfois, et il est terrifié à l'idée de finir par lui ressembler. 005. Petit, rêveur et renfermé, il rêvait de partir et de changer de nom. Si ce n'est plus le cas aujourd'hui, s'il a depuis pleinement embrassé son statut et les privilèges qui vont avec, il lui arrive encore parfois d'imaginer ce que serait sa vie s'il était parti au lendemain de Poudlard, comme il le désirait. Son nom serait probablement rayé de l'arbre généalogique de la famille, déjà. 006. Nerveux, on lui reproche toujours de dégager une espèce d'aura stressante. Cela le fait rire ; bien sûr, lui est toujours sur le qui-vive, en témoigne sa jambe droite, tremblante dès lors qu'il s'assied, comme s'il était prêt à se lever d'une seconde à l'autre, mais il ne voit pas en quoi cela irrite les autres. Ils n'ont qu'à ne pas le regarder. 007. Lecteur assidu à l'époque, il fréquentait assidûment la bibliothèque de Poudlard. Aucun livre d'études, ceci dit : que du loisir. Depuis qu'il est parti, qu'il vit en couple et a un enfant, il n'en trouve plus vraiment le temps. Ah, et peut-être que la guerre n'a pas facilité les choses, certes. 008. Honnête, voire brutal, il déteste les mensonges et  les secrets. Sans doute une conséquence de sa vie de famille, les Nott, et surtout le père, manifestent tous un certain talent pour la duperie. Il n'en est rien avec lui, et il préférera, peut-être avec un certain plaisir d'ailleurs, être déplaisant et franc qu'appréciable et menteur. Cette caractéristique lui a valu, vus vous en doutez, pas mal d'ennemis. 009. Il fume comme un pompier, manie qu'il a acquise en voulant agacer ses parents, il y a déjà plus de dix ans. Résultat, il sent toujours la clope froide, et Edith refuse qu'il s'approche de Théo lorsqu'il vient de fumer. C'est-à-dire pratiquement tout le temps. Tant pis, si elle veut priver le gamin de son père, hein. 010. Passionné, il s'attache étrangement vite aux autres, et cela bien malgré lui. On pourrait presque dire qu'il a un coeur d'artichaut, si seulement il n'était pas aussi cruel avec ceux qu'il prétend aimer. Malheureusement, cet attachement rapide et fougueux, si particulier venant de lui, a aussi tendance à s'essouffler très vite, et on le verra souvent rejeter la personne qu'il idolâtrait la veille. Dans ce sens, son mariage arrangé lui a permis d'obtenir une stabilité qu'il n'aurait sans doute jamais acquise par le chemin classique.

We are only as strong as we are united, as weak as we are divided.

I. que pensez vous de Voldemort et des mangemorts ?
Cela lui semblait simplement logique, au début. Douze ans, cette vanité typique de l'enfant roi, debout dans une salle de classe, clamant sa suprématie, leur suprématie, à eux, les sang-purs. On l'avait éduqué comme ça. Coincer des sang-de-bourbe dans un couloir, leur montrer à quel point ils étaient effectivement soumis devant lui, le grand Caelum. Ils ont appris à changer de trajet quand ils l'apercevaient au loin. Les filles, en particulier, lorsqu'il découvrit les plaisirs de la chaire, subirent ses foudres. Puis est arrivée la révolte contre les parents, la remise en question de l'éducation, et les doutes qui en découlent. Quinze ans, enfermé dans la réserve de la bibliothèque, à lire, à découvrir. Pourquoi, au fond, les nés-moldus et autres sang-mêlés étaient-ils inférieurs ? Il lui fallait des réponses, et une partie de lui souhaitait changer d'avis, peut-être pour mieux se dresser contre sa famille. Il ne connaissait pas la compassion, il s'en foutait de leur douleur, mais, pendant un an ou deux, il se calma. Confus, hébété, avec la même question « pourquoi ? » Presque prêt à changer de camp, peut-être pas. Il ne le fit de toute façon pas. Dix-huit ans, un après être sorti de Poudlard, il s'engage, il rejoint les mangemorts, comme son père avant lui, avec des réponses toutes prêtes cette fois-ci. Les sang-de-bourbes étaient dangereux, mais les mélanges encore plus. À terme, son héritage serait détruit. Les sang-purs n'existeraient plus, si on les laissait faire. Il ne s'agissait plus de combat ridicule contre une minorité, mais de survie. C'est sûrement cela qui l'a convaincu. Sa survie, celle de sa lignée. Aujourd'hui, il est devenu un fidèle serviteur, et s'il ne traque plus les nés-moldus dans les couloirs, c'est chez eux qu'il les trouve, pour mieux les écraser. Détruire avant d'être détruit.


II. que pensez vous de Dumbledore et de l'odp ?
Dumbledore est un traître à son sang. Voilà ce qu'il vous dira, si vous le lui mentionnez. Malgré tout, si Caelum méprise l'homme, il admire le sorcier. Puissant, personne ne peut le nier - bien que personne ne s'essaie à le revendiquer devant le Seigneur des Ténèbres. À moins d'être suicidaire. Il trouvait aussi que c'était un bon directeur, malgré sa propension à défendre la veuve et l'orphelin (comprendre les sang-de-bourbes et les sang-mêlés). Juste et tentant d'obtenir l'harmonie à Poudlard, ce qui est après tout un vœu louable bien que pitoyablement utopique. Non, il n'avait pas grand-chose à lui reprocher, à part le fait d'être à la tête du camp adverse. Ce qui est bien sûr suffisant pour souhaiter sa mort. Quant à l'ODP, contrairement à nombreux de ses collègues mangemorts, il ne les méprise pas à proprement parler. Après tout, les membres de l'ODP, sang-mêlés et nés-moldus, essaient simplement de se protéger. C'est un instinct de survie comme un autre, comme celui qui l'a lui aussi poussé à rejoindre les mangemorts. Non, ce qui le dérange, ce sont les traîtres à leur sang, travaillant à leur propre extermination. Et, dans les affrontements, ce sera vers eux que Caelum déchargera le plus de haine.  Au final, il n'en pense pas grand-chose : ce sont ses ennemis, et il doit les écraser, tout simplement. Les sentiments n'ont pas grand chose à faire là-dedans. Bien sûr, il ne niera jamais son contentement à chaque fois que l'un d'eux tombe.


pseudo prénom age


PAYS : Belgique FRÉQUENCE DE CONNEXION : 7/7j, normalement. Un coup d'oeil tous les jours, par contre au niveau activité ça risque plutôt de tourner vers 4j/7. VOTRE AVIS SUR PF : Magnifique  :bril: COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : Bazzart. PERSONNAGE : Inventé, dans le sens où il sort majoritairement de ma petite tête, mais il vient du répertoire des familles de sang-purs.CÉLÉBRITÉ : Yuri Pleskun VOYEZ VOUS DES CHOSES A AMÉLIORER ? : Je viens d'arriver, donc non, tout est parfait :puppy:  UN DERNIER MOT ? : Aimez-moi, moi, je vous aime déjà Arrow  



Dernière édition par Caelum Nott le Mar 27 Jan - 13:51, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:00

It matters not what someone is born, but what they grow to be.



Tous les prénoms utilisés pour les membres de la famille sont fictifs, vu qu’il s’agit de personnages jouables.

FIN DES ANNEES 50, manoir des nott. Il avait osé. Osé engrosser une sang-mêlée. Bien sûr, ce n’était pas aussi grave que s’acoquiner avec une sang-de-bourbe, mais ça provoquait quand même quelques remous. Remous que le jeune Caelum pouvait constater, un œil glissé dans l’entrebâillement de la porte du salon. Quand son frère aîné avait annoncé son mariage, la tête du patriarche avait changé de couleur. Cae ne s’en souvenait que très peu, n’ayant que quatre ans à l’époque, mais Marabella, mère de cinq enfants, se remémorait avec une facilité déconcertante la voix tonitruante de son mari, hurlant à son aîné, Corvus, de sortir tout de suite de chez lui. Il ne l’avait pas très bien pris, cela va sans dire. Par la suite, les rapports étaient restés tendus, même si Mara avait plaidé en la faveur de son fils. Non pas qu’elle approuve cette union, mais elle avait bien prévenu Tybalt : il fallait organiser des mariages arrangés. Foutaises, lui avait rétorqué celui-ci, nos enfants se marieront par amour. Pas comme nous, aurait-il peut-être marmonné entre ses dents. Heureusement pour lui, Mara ne l’entendit pas ; malheureusement pour lui, arriva ce qui  devait arriver : Corvus s’était marié par amour. Avec une sang-mêlée. Deux semaines plus tard, il décida de commencer à chercher une future épouse pour son deuxième fils. Et pour tous les autres, d’ailleurs. Le sujet étant clos, Mara triomphante, ils accueillirent à contrecœur la sang-mêlée dans la famille, espérant de tout leur cœur qu’elle ne puisse pas porter d’enfants. Ils n’en parlaient pas entre eux, bien sûr, mais c’était évident. Et voilà qu’il ramenait un héritier Nott ! Tybalt faillit s’étouffer pour la deuxième fois en deux ans, et maudit cette sang-mêlée qui n’avait pas tardé à délivrer un enfant. Un garçon en plus, qui, lui aussi, transmettrait son nom. Si au moins elle avait pu pondre une fille. Cae vit, toujours par la porte laissée ouverte, sa mère offrir son plus beau sourire à sa belle-fille, et se pencher sur l’enfant en minaudant, ce qui ne lui ressemblait pas du tout. Essayait-elle de compenser ? Tybalt, pour sa part, se gardait cette fois-ci bien de parler. Son premier petit-fils, souillé. Quant à ses deux autres frères, jugés assez grands pour participer, ils n’avaient pas l’air très intéressés. La famille Nott, soudée et unie, même dans les moments difficiles. Lui ne comprenait pas grand-chose ; il était juste vexé de ne pas pouvoir être dans la pièce avec eux. « Qu’est-ce que tu fais, Cae ? » lui chuchota une voix aigüe et un peu nasillarde. Le garçon sursauta, et se retourna avec un air agacé. « Ben, je les regarde. » Sa sœur, de deux ans son aînée, se tenait de toute sa hauteur – à peine quelques centimètres de plus que lui – devant lui. « Tu sais bien que s’ils ne veulent pas qu’on écoute, c’est pour une raison. » Gnagnagna. Lyra aimait commander. Non, elle aimait le commander. Ce qui ne lui plaisait pas. D’accord, elle avait deux ans de plus, mais ce n’était pas pour ça qu’elle était grande. En plus, elle n’avait même pas encore démontré beaucoup de talent magique. Donc à sa place, il se tairait. Bien sûr, il ne le lui dit pas, d’abord parce qu’il n’avait pas le temps – il entendait les adultes discuter d’une voix tendue –, et ensuite parce que dès qu’il le mentionnait, elle se mettait à pleurer. Pas par tristesse, ni parce qu’elle était vexée ; elle ne se vexait jamais. Elle essayait simplement d’attirer l’attention, pour qu’il soit puni. Il ne lui en laisserait pas le plaisir.  « Oui, bah, Corvus est là. Avec un bébé. » Elle ouvrit grand les yeux, ce qui le fit sourire d’un air moqueur. « Tu le savais pas, hein. C’est un nouveau frère, alors ? » demanda-t-il d’un air songeur. La fillette ricana, et secoua la tête d’un air hautain. Elle avait toujours ce foutu air hautain. Il se vengerait plus tard, peut-être qu’il lui couperait les cheveux dans son sommeil ? Il avait essayé, une fois, mais elle s’était réveillée trop tôt. « Non, tête d’hypogriffe, ce n’est pas notre nouveau frère, singea-t-elle en imitant sa voix. C’est notre neveu. Je parie que tu sais même pas ce que ça veut dire. » Il réfléchit, il n’avait jamais entendu ce mot, à sa connaissance. Et elle le narguait avec un grand sourire, de plus en plus grand, voyant qu’il ne répondait pas. « Je le savais, tu ne sais mê… » Il la pinça violemment, et elle hurla. Il y eut un silence, puis la porte s’ouvrit totalement sur Mara, qui les regardait d’un air sévère. « C’est Cae, il vous espionne ! Et il m'a pincée ! » Il sentit une main ferme agripper son poignet, et devina qu’on l’emmenait sûrement dans sa chambre, où il serait encore enfermé pour la journée. Il se débattit un peu pour regarder Lyra dans les yeux avec toute la colère qu’il pouvait mobiliser. Sale traîtresse.

ANNEES 60, manoir des nott. L’hiver s’installait, et, avec lui, son anniversaire approchait. C’était à peu près la seule chose qui le réjouissait : il détestait la neige depuis l’année dernière, quand Aries, revenu de Poudlard pour les vacances de Noël, avait essayé de l’étouffer dedans. Certes, c’était lui qui avait commencé en bombardant son frère de boules de neige remplies de pierres. Mais l’événement l’avait assez traumatisé pour qu’il refuse désormais de mettre un pied dehors tant qu’il ne ferait pas sec. Le problème, c’est que du coup, il s’ennuyait. C’était la première année où il se retrouvait seul à la maison, Lyra étant rentrée à Poudlard pour la première fois en septembre. Et le nombre d’activités possibles au manoir était assez limité. « Je m’ennuie » gémit-il ainsi, en se balançant d’avant en arrière. Sa mère ne lui prêta aucune attention, occupée à discuter avec une autre femme qu’il ne connaissait pas. Enfin, si, il l’avait déjà vue à deux reprises, mais il ne savait toujours pas qui elle était. Elles discutaient de sa fiancée, bien qu’il ne sache pas vraiment en quoi ça consistait. À dix ans, il avait d’autres préoccupations. Il aurait presque souhaité que Lyra soit là. Presque. En attendant, il était assis sur une chaise, soumis au regard étrange de la fillette en face de lui. Elle n’avait que six ans. C’était elle, sa fiancée, et la pauvre n’arrivait pas encore à articuler convenablement. Il la fusilla du regard, et elle lui répondit par un grand sourire. « Je m’ennuie » répéta-t-il avec plus d’insistance, fixant sa mère. Celle-ci se retourna vers lui, avec cet air sévère qu’il connaissait si bien. Il avait appris à ne plus en avoir peur ; il répéta pour la troisième fois sa plainte, d’un ton lent. « Fais connaissance avec Edith. » rétorqua sa mère d’un ton ferme, n’appelant aucune réponse. Il soupira le plus fort possible, conscient pourtant que cela lui vaudrait des ennuis. Pour une fois, il aurait voulu que son père soit là. Mais ces derniers temps, il était de plus en plus absent, plongé dans… En fait, il ne savait même pas pourquoi. Il lui faisait un peu peur, mais parfois, quand il était de bonne humeur, ils s’amusaient bien. Enfin, un peu peur était un euphémisme. Alors qu’il avait appris à ne plus – trop – craindre le courroux de sa mère, sachant pertinemment qu’il était son préféré malgré tout, il avait compris qu’il n’arriverait jamais à se défaire de l’emprise du père. « Je m’appelle Edith. » Voilà que la gamine se présentait. Pour la troisième fois. Il ne lui avait pas répondu encore une seule fois. Était-elle stupide, ou tout simplement bornée ? Il ne savait pas vraiment ce qu’il préférerait, en fait. « Tant mieux pour toi. » grinça-t-il. Elle laissa échapper un rire cristallin. Elle était complètement folle. Merlin, si Lyra était là… Non, tout compte fait, il imaginait très bien son petit air moqueur. Elle n’avait pas encore été promise à qui que ce soit, elle. Ca l’amusait beaucoup, jusqu’à ce qu’il lui réplique que c’était parce que personne ne voulait d’elle. C’était à peu près au moment où elle commençait à pleurer, simulant une blessure imaginaire. Elle était devenue une très bonne actrice. Edith le fixait, toujours souriante. Il commençait à être vraiment mal à l’aise. Il finit par soupirer une nouvelle fois et haussa les épaules, désespéré. « Je m’appelle Caelum. » Le sourire de la fillette s’élargit, et elle sauta de sa chaise pour s’approcher de lui. Arrivée à ses côtés, elle lui tendit la main d’un air solennel. C’était risible. Serrer la main à une petite fille. Il valait quand même mieux que ça. Avant qu’il ait pu lui dire de s’éloigner, elle saisit son bras et se pencha (ou plutôt se hissa) vers lui. « Moi non plus, je t’aime pas, t’as une tête de scroutt à pétard. » Il la dévisagea, choqué, et dégagea son bras. « Ah ouais ? Ben les scroutts à pétard, d’abord, ils ont pas de tête. » Elle éclata de rire.

ANNEES 70, Poudlard Saletés de sang-de-bourbes. Cae fulminait ; à cause d’eux, il avait perdu cinquante points. Cinquante points, un mois de retenue, et les revoilà derrière les Gryffondor. Il fallait évidemment qu’ils aillent se plaindre au professeur de potion, telles les vermines qu’ils sont. Il les écraserait sous son talon, s’il le pouvait. Même pas foutus d’encaisser une petite discorde sans aller pleurer à l’autorité. Médiocres, voilà ce qu’ils étaient. Il sortit en trombe de la salle de classe, sans prêter attention à ses amis. C’était sa deuxième année à Poudlard, et pour le moment, ça se passait assez mal. Ça avait bien commencé, pourtant. Réparti à Serpentard, il avait fait la joie de ses parents, et s’était rapidement intégré dans sa maison. Bon élève, apprenant vite malgré une propension à la procrastination, il se distinguait particulièrement en sortilèges et détruisait ses adversaires dans les quelques duels auxquels il avait eu le plaisir de participer. Bien sûr, certains cours lui posaient problème – la métamorphose, par exemple –, mais globalement, il s’en tirait bien. Alors pourquoi, pourquoi fallait-il qu’ils viennent tout gâcher ? Il était d’avis que les sang-purs et les autres devraient être séparés. Surtout des sang-de-bourbes. Leur présence l’irritait au plus haut point. Mais devoir en plus se mettre par paire pour faire cette fichue potion… Il n’y pouvait rien, lui, si Edward McAdams était une bouse. Il n’y pouvait rien non plus si ce bouseux avait failli s’étouffer dans ladite potion. Il n’avait qu’à avoir plus de force et le repousser. Et surtout, il n’avait qu’à pas l’agacer. « Qu’il soit déjà content que j’aie posé mes mains sur lui. » marmonna-t-il, marchant toujours d’un pas vif, en direction de son dortoir. Soudain, il fut stoppé net par une main empoignant son épaule. Il se retourna brusquement, et esquissa une grimace de dégoût. « Je t’ai donné la permission pour me toucher, McAdams ? » Le jeune homme le regarda sans se démonter, bien que ses joues rosirent un peu. Caelum fit un pas en avant, dans le but de le faire reculer, mais il ne bougea pas. Sale troll. « Je veux des excuses. » Cae haussa un sourcil, puis éclata de rire. C’était bien un Gryffondor : téméraire, jusqu’à l’inconscience. Il se détourna pour partir. « Je veux des excuses » martela McAdams, voyant que le Serpentard n’allait pas lui répondre. Il sentit un bout pointu se poser entre ses omoplates. « C’est vraiment ce que tu veux, sang-de-bourbe ? Me menacer ? » éructa-t-il, furieux. Il ne bougeait pas, conscient que le jeune homme pouvait décider de lancer un sort à tout moment. « Non, ce que je veux, c’est des excuses. » Il n’en démordait pas. Caelum soupira. Il était hors de question qu’il s’excuse, et cette situation commençant légèrement à l’énerver. « Bien, McAdams, je suis désolé. Désolé que tu sois né dans la mauvaise famille, désolé que ta vie ne valle rien par rapport à la mienne, et encore plus désolé parce qu’en plus, je suis sur le point de te… » Il se sentit brusquement projeté en avant, et manqua de peu de s’écraser le nez au sol. Quelques secondes sonné, il se redressa pourtant bien vite et se jeta sur le Gryffondor, à mains nues. Celui-ci, ne s’attendant certainement pas à une attaque frontale, bascula vers l’arrière, entraîné par le poids de Cae. Il ne vit pas non plus venir le premier coup, mais tenta rapidement de reprendre le dessus. Ils luttèrent ainsi pendant quelques instants, avant d’être interrompu par une voix stridente. « MACADAMS ! NOTT ! On vient de vous séparer à l’instant ! » Merde. « Vous battre dans l’enceinte de Poudlard… N’avez-vous aucune décence ? Je retire cinquante points supplémentaires à Serpentard, et cinquante à Gryffondor. McAdams, vous aurez le plaisir de partager les retenues de Nott. On verra s’il vous vient encore à l’esprit de vous comporter comme des barbares. Debout maintenant. » Grimaçant, Caelum se redressa, et croisa le regard de McAdams, qui avait le nez en sang. Malgré la situation, il eut un sourire victorieux : il ne s’était pas excusé.

ANNEES 70, Poudlard UC

ANNEES 80 – PRÉSENT, Londres Des cris le tirent de son sommeil. Il tâtonne dans le noir pour trouver le corps d’Edith et la secouer, mais elle le repousse en marmonnant une insulte, comme à son habitude. « Edith, il doit avoir faim. » Aucune réponse. Il n’a sûrement pas faim, ceci dit. Peut-être s’ennuie-t-il. Malgré ses un an, il ne fait toujours pas des nuits complètes. Il soupire et se redresse brusquement, histoire de réveiller sa femme. Pas question qu’elle profite de sa nuit plus que lui. Se traînant jusqu’à la chambre de Theodore, il râle. Un an qu’il ne dort pas convenablement. Et Merlin sait que Caelum Nott a besoin de ses heures de sommeil pour ne pas être irritable. Pour ne pas être encore plus irritable. Il s’empare du bébé, et le berce doucement. Le bébé. Son bébé. Il a encore du mal à réaliser ; d’ailleurs, il n’est pas vraiment présent dans son quotidien, comme s’il essayait de le fuir. Theo se calme un peu et le fixe de ses grands yeux bleus. Il lui fait un peu peur, comme ça. S’écroulant dans le fauteuil, il continue à essayer de le rendormir – sinon, il s’endormira avant. Lis-lui des histoires, lui dirait Edith. Eh bien, elle n’a qu’à le faire elle-même, si elle sait si bien s’y prendre. Il soupire et réfléchit à ce qu’il pourrait bien inventer. « Ils ont tué un bébé, il y a quelques jours. » C’est sorti spontanément, et il resserre un peu l’enfant contre son torse. « Pas un bébé, je veux dire, ce n’était pas n’importe quel bébé ; c’était Harry Potter. Tu ne sais pas qui c’est, c’est normal, et peut-être ne le sauras-tu jamais. Une vengeance pour le Seigneur des Ténèbres, je présume : je n’étais pas au courant. » Il s’interrompt quelques instants et ferme les yeux. Il est épuisé. Il ne sait même pas pourquoi il parle de ça. Peut-être parce que ça aurait être pu ce bébé-là, celui qu’il tient dans ses bras, à la place de l’autre. De l’ennemi. « Je ne sais pas si j’en aurais été capable. Pas depuis que je t’ai, en tout cas, je crois. J’espère », ajoute-t-il. « Bien sûr, c’est une guerre, et personne n’est épargné. Et puis, la prophétie… Il était destiné à mourir. On pensait simplement que ce serait de la main du Seigneur des Ténèbres. Je ne sais pas, est-ce que ça aurait été moins grave ? » Il baisse les yeux, à la recherche du regard de son fils, comme pour avoir son avis. La nouvelle l’a ébranlé plus que prévu. Satisfait d’avoir son maître vengé, certes. Heureux de savoir que ça a touché toute la communauté de l’Ordre du Phoenix, et d’autres opposants, encore plus. Mais définitivement ébranlé par l’idée que c’était un enfant. Il eut un rire éraillé. « Peut-être que je suis encore humain, après tout. Ta mère semble en douter. Elle ne doit pas être la seule, tu me diras. Je n’ai jamais fait grand-chose pour qu’on puisse m’attribuer cette qualité. » Theo a arrêté de gigoter, il respire doucement, les yeux mi-clos. Cae se demande pour la première fois depuis sa naissance ce qu’il deviendra. S’il deviendra quelqu’un. Pas quelqu’un d’important, pas quelqu’un de bien, non, simplement quelqu’un. Son père à lui est mort l’an dernier, et ça ne l’a pas vraiment chagriné. Lyra était plus touchée, Mara, dévastée – quant aux autres, il n’entretient plus vraiment de contacts avec eux. A-t-il jamais espéré la même chose pour lui ? Est-ce que Theo deviendra un étranger, lui aussi, comme son père l’a été pour lui ? « Au moins, moi, je me bats pour toi. Tout ce que je fais, c’est pour toi. » Il ment, bien sûr. Il a toujours été égoïste, ce qu’il fait, c’est pour lui et pour lui seul. Mais ça le réconforte de dire ça. Non pas qu’il soit pris par les remords ; ce n’est pas son genre. Mais parfois, de temps à autres, il se demande comment serait sa vie s’il était parti. S’il avait refusé de se battre, simplement, bien qu’il croie en la cause. S’il avait refusé la violence présente en lui, cette violence qu’il camoufle sous le prétexte de se battre pour quelque chose qui en vaut la peine. Elle est en lui depuis toujours, il la sent remuer chaque jour, et parfois, de temps à autres, il a peur qu’elle prenne le dessus. D’autres jours, souvent, il la laisse prendre le contrôle, pleinement. Parce que c’est ce qu’il est, et ce qu’il a toujours été : une brute, se complaisant dans la douleur des autres. « Je fais ça pour toi. » répéta-t-il d’une voix éteinte.




Dernière édition par Caelum Nott le Mar 27 Jan - 13:43, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 1079
≈ inscrit(e) le : 19/07/2014
≈ tes points : 905
≈ avatar : adelaide kane.
≈ autres comptes : salomon, narcissa et pis robb, les trois choux à la crême
≈ crédits : @foxes (avatar), tumblr (gifs), uc (quotes).
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:06

bienvenuuuuuuue :jotem: :bril: :puppy: :angel: :fall: bonne chance pour ta fiche :huhu: :jotem: si tu as des questions, n'hésite pas :puppy: :angel:

_________________


breathe in the light and say goodbye ≈ since I was young, I knew I'd find you, but our love was a song sung by a dying swan. and in the night you hear me calling, you hear me c a l l i n g. and in your dreams you see me falling. breathe in the light, I'll stay here in the shadow waiting for a sign, as the time grows.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:06

Bienvenue parmi nous Caelum. Joli prénom I love you
Bon courage pour la fiche :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:12

Bienvenue sur le forum :rock:
Bonne chance pour la rédaction de ta fiche :yeah:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 1326
≈ inscrit(e) le : 15/07/2014
≈ tes points : 578
≈ avatar : ewan mcgregor.
≈ autres comptes : reysen, ellie & annie.
≈ crédits : hollow bastion (avatar).
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:15

Bienvenue :love: Bonne chance pour ta fiche :a: Si tu as des questions, n'hésite pas :jotem: :smile:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://preasidumfacere.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:25

Un Nott :héé: :héé:
Bienvenue sur le forum, et bon courage pour la fiche :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 406
≈ inscrit(e) le : 22/12/2014
≈ tes points : 311
≈ avatar : Thomas Brodie-Sangster
≈ autres comptes : Andromeda et Willem
≈ crédits : shiya (avatar), lokiddles (sign)
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:36

Bienvenuuuue :rainbow:
C'est marrant mais je trouve que ton avatar a bien une tête de Nott :mdr: j'sais pas trop pourquoi :hum:
Bon courage pour ta fiche, et n'hésite pas si tu as des questions ! :sheep:

_________________

Well you see her when you fall asleep
But never to touch and never to keep
'Cause you loved her too much
And you dived too deep.

Only know you love her when you let her go
And you let her go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 1473
≈ inscrit(e) le : 15/01/2015
≈ tes points : 437
≈ avatar : Sam Claflin
≈ autres comptes : Elliot Godalming
≈ crédits : Junkiie. (avatar)
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 19:58

Bienvenue parmi nous ! I love you J'espère que tu te plairas ici et bonne rédaction surtout ! :red: :rainbow:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 114
≈ inscrit(e) le : 21/01/2015
≈ tes points : 189
≈ avatar : James D'Arcy
≈ autres comptes : //
≈ crédits : Cedrick, little wolf (signature) & tumblr
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 20:14

Bienvenue parmi nous ! /o/
Caem est un mangemort, encore un ! C'est l'invasion ! :'D
Bon courage pour la rédaction ! :calinchou:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 20:31

Merci à tous I love you :sheep: j'espère me plaire aussi What a Face et bientôt vous rejoindre :spm:

Lewyn, tu peux pas savoir à quel point tu me fais plaisir, j'avais justement douté sur son air de Nott (et plus largement sur son air de sorcier) :mdr: :lolove:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 20:38

Bienvenue Caelum.I love you
Courage pour la rédaction de ta fiche. :puppy:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 21:44

je rejoins lewyn pour la "tête de nott" :bril: j'adore ton avatar, par la même occasion :bril:
bienvenue et bonne chance pour ta fiche, je viendrais sûrement squatter ta fiche de liens :hinhin:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 113
≈ inscrit(e) le : 15/01/2015
≈ tes points : 124
≈ avatar : Andrew Garfield
≈ autres comptes : personne.
≈ crédits : scarlett glasses pour l'avatar & hedgekey pour la signature
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 22:08

Hon Yuri, j'aime bien ce gars, il est trop choupinet sérieux I love you bienvenuuue sur pf et bonne chance avec ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 23:30

yuri, ca fait longtemps que je l'ai pas vu. :huhu:
bienvenue sur le forum, et excellent choix de famille. :pink:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Lun 26 Jan - 23:44

Merci à vous quatre What a Face I love you J'avance bien, donc ça devrait aller :spm:
Maysilee, avec plaisir, je t'attends de pied ferme :bril:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 443
≈ inscrit(e) le : 15/01/2015
≈ tes points : 522
≈ avatar : Lily James
≈ crédits : Herjuliwiii
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Mar 27 Jan - 1:34

Bienvenue beau Nott ! :red:
Bon courage pour ta fichette ! :héhé:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Mar 27 Jan - 11:18

take me to church dans ton titre :ghé: bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche :pink: I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 181
≈ inscrit(e) le : 15/01/2015
≈ tes points : 259
≈ avatar : emma stone
≈ crédits : promethee (avatar) + alcaline (signa)
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Mer 28 Jan - 11:37

pareil, ça fait trop longtemps que j'ai pas vu yuri :huhu:
bienvenue parmi nous et bon courage pour la fin de ta fiche I love you
j'espère que tu te plairas ici :pink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 133
≈ inscrit(e) le : 21/01/2015
≈ tes points : 81
≈ avatar : Ben Whishaw
≈ autres comptes : Aucun
≈ crédits : SweetyBB & Tumblr
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Mer 28 Jan - 13:33

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetybbazar.tumblr.com/
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 1326
≈ inscrit(e) le : 15/07/2014
≈ tes points : 578
≈ avatar : ewan mcgregor.
≈ autres comptes : reysen, ellie & annie.
≈ crédits : hollow bastion (avatar).
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   Dim 1 Fév - 12:08

Bonjour, ton délai s'achève demain :puppy: Sans nouvelle de toi d'ici mercredi, ton compte sera supprimé et ta fiche archivée, si tu as besoin d'un nouveau délai, n'hésite pas à demander :red:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://preasidumfacere.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'll tell you my sins, so you can sharpen your knife (caelum)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» tell me your sins and I can sharpen my knife
» Attention à l'abus d'hormones
» Jachère fleurie sins fleurs
» Les ans à Marcel
» i'll tell you my sins (✰) malachi&sapphire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Preasidum Facere :: ON THE MAGICAL WORLD :: the sorting hat :: avada kedavra-
Sauter vers: