AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (lf.) ☆ everything changes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 16:39

And we'll walk the old dark Down by the sea.



letha sybell fleming-castellane

NOM : elle porte le nom de fleming, un nom porteur de gloire et de richesse dans le monde de la magie, un nom dont elle s'est défaite depuis longtemps, choisissant de prendre celui de son époux : castellane. Aujourd'hui cependant, comme pour se défaire d'un passé qui n'a plus lieu d'être, la sorcière a choisi de récupérer son nom de jeune fille, sans doute qu'il est plus adapté à la femme qu'elle est devenue. PRÉNOM(S) : on l'appelle letha, un nom simple mais pourtant original et c'est letha, simplement letha, elle ne supporte pas les surnoms. Son second prénom est sybell, un prénom sans importance puisqu'elle ne s'en sert jamais. ÂGE : elle a fêté son trente-sixième anniversaire, c'est la quarantaine qui arrive, mais elle s'efforce de dissimuler rides et cheveux blancs pour paraitre plus jeune, elle n'hésite pas non plus à prétendre n'en avoir que trente. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : elle est née le 26 juillet 1947 par une belle journée d'été. Elle a vu le jour dans la ville de peakshire en écosse, terre de ses ancêtres. STATUT SOCIAL : elle est mariée, bien qu'officiellement décédée, ce qui pose certainement quelques soucis dans son mariage, d'autant plus que son mari est l'une des principales raisons pour laquelle elle à feinté sa mort, mieux valait qu'il ne garde d'elle que ses bons souvenirs et puis, la femme qu'il a aimé est vraiment morte selon elle. STATUT DU SANG : son sang est pur, comme se soit d'être le sang d'une personne répondant au nom de fleming, la pureté étant une chose essentielle dans la famille. MAISON : elle a fait ses études dans la maison poufsouffle, son cœur a souvent été d'une loyauté sans faille à ses croyances, elle a été cette fille qui refusait qu'on lui dicte sa vie, loyale à ses conviction, aujourd'hui, il semble qu'elle n'est plus rien de tout ça. NIVEAU D’ÉTUDES : elle a terminé ses études depuis un moment déjà, avec huit buses et sept aspics, si elle a tout réussi en cinquième année, elle a raté son épreuve de divination lors de sa dernière année. EMPLOI : autrefois elle était écrivain, elle avait publié plusieurs ouvrage de fiction qui avaient fait leur effet dans le monde de la magie, maintenant qu'elle est censé être morte, l'auteur qu'elle été à laissé ses lecteurs en attente d'une suite à son dernier ouvrage, livre qui est entamé mais chez son mari, pas question de retourner le chercher. Aujourd'hui elle travaille comme tueuse à gage au service de quelques personnes pro-voldemort n'osant pas se salir ses mains. LIEU DE VIE : elle vit actuellement chez ses parents dans le manoir familial à peakshire en écosse, elle l'a quitté pendant de nombreuses années, mais elle y est retournée il y a de ça quelques années. BAGUETTE : sa baguette mesure vingt-trois centimètres, elle est taillée dans du bois de peuplier et elle contient une plume de phénix, très utile pour les sortilèges offensifs. CRÉDITS : tumblr (bannière), sil (avatar).



GOLDEN CROWN


nothing left to say
001. letha est née dans une famille de sang-purs, elle a apprit à détester les nés-moldus et a prôner la pureté du sang quand elle était plus jeune, cependant, avec son entrée à Poudlard et les nombreuses lectures qu'elle a pu faire, elle a réussi à se détacher de ces notions, elle a passé une grande partie de sa vie à les nier et à vivre sans s'en soucier, bien qu'elle soit retournée là-dedans il y a quelques années. 002. anciennement écrivain à succès, elle a publié plusieurs ouvrages à succès, elle avait commencé une trilogie dont le dernier livre ne sera sans doute jamais publié, elle l'a bien commencé, mais elle ayant simulé sa mort, elle n'aura sans doute pas l'occasion de publié son ouvrage, d'autant plus que le manuscrit est chez son époux, elle n'a pas l'intention de retourner le chercher et de toute façon, ça n'a plus d'importance aujourd'hui. 003. elle a beaucoup voyagé étant plus jeune, elle a passé plusieurs années à l'étranger, ce qui lui a permis de découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux endroits, mais aussi d'autres langues, ainsi elle parle à merveille le Français, l'Espagnol et le Russe, elle a passé beaucoup de temps dans ces trois pays. 004. grande fan de quidditch, la jeune femme a fait partie de l'équipe de sa maison, elle occupait le poste de poursuiveuse, mais elle n'a jamais tenté d'entrer en professionnel, elle n'en avait pas envie ce n'était que du divertissement pour elle, mais elle continue bien-sûr à) suivre les matchs professionnels avec beaucoup - trop parfois -  d’enthousiasme. 005. très mauvaise cuisinière, elle a souvent fait des expériences, persuadée qu'à force d'essayer, elle finirait par y arriver, toujours très persévérante elle n'a jamais baissé les bras, malheureusement pour son époux qui a souvent été obligé de goûter ses plats toujours plus ratés les uns que les autres. 006. mariée depuis plusieurs années, elle continue de porter à son annulaire gauche sa bague de fiançailles et son alliance, incapable de vraiment passer à autre chose malgré tout ce qu'elle peut prétendre. 007. elle déteste Gilderoy Lockhart, elle le considère comme un menteur, un type qui a eu du succès Merlin seul sait comment, alors qu'elle, elle a trimé pour trouver une maison d'édition, de plus elle a toujours maudit sa face, rêvant secrètement de lui envoyer son poing en pleine figure, histoire de voir si son sourire serait toujours aussi parfait. 008. femme forte et de caractère, elle n'a jamais fait partie des filles nécessitant de l'aide, jouer la demoiselle en détresse, ce n'est pas son truc, elle s'estime indépendante et assez forte pour savoir se défendre toute seule. 009. elle tient très bien l'alcool, ce qui est sans doute une bonne chose parce qu'une fois complètement bourrée, elle a tendance à devenir complètement cinglée, faire un striptease sur un bar est loin d'être un soucis pour elle quand elle est bien bourrée. 010. fille débrouillarde et indépendante, elle n'a en rien l'air d'une demoiselle en détresse, au contraire, une fois sortie de sa salle de bain (quelques longues minutes où il est impossible de douter de sa féminité, tant elle est longue à se préparer), elle fait souvent preuve de comportement dignes d'un garçon manqué, cependant, elle sait aussi se servir à la perfection de ses atouts féminins pour obtenir ce qu'elle veut.

We are only as strong as we are united, as weak as we are divided.

I. que pensez vous de Voldemort et des mangemorts ?
Elle a souvent eu peur de Voldemort et des mangemorts, pendant la guerre, elle a perdu des amis, elle a vu des gens tomber au combat. Son mari étant auror, elle a souvent craint pour sa vie, elle a de nombreuses fois essayé de le retenir pour ne pas qu'il parte au travail le matin, elle s'est souvent ronger les sangs quand il rentrait en retard. Pendant un moment, elle a vraiment eu peur de Voldemort et de ses mangemorts, mais aujourd'hui, elle a rejoint cette armée. Certainement pas parce qu'elle en partage les idéaux, au fond elle s'en fiche complètement, simplement parce qu'elle pense protéger son fils en agissant de la sorte. Aujourd'hui Voldemort, les mangemorts, elle s'en fiche, ceux qui lui font vraiment peur, ce sont ses parents. Bien qu'elle soit dans les rangs du seigneur des ténèbres, elle ne porte pas sa marque, ce dernier n'étant de toute façon plus dans les environs pour l'appliquer sur la peau de ceux qui le suive.


II. que pensez vous de Dumbledore et de l'odp ?
Elle a été dans l'ordre du phénix pendant la guerre, officiellement traitresse à son sang, mariée à un auror, l'ordre du phénix ça allait de soit. Elle voulait se battre dans l'espoir de voir la paix revenir sur le monde. Cependant, maintenant, elle n'hésite pas à tuer d'ancien collègues si on le lui demande. L'ordre du phénix est derrière elle et elle ne croit même plus en leur combat. Il lui semble que c'était vain, même après la disparition du seigneur des ténèbres, les choses semblent ne pas avoir changées, il y a toujours des mangemorts, certains prêts au pire pour obtenir ce qu'ils veulent. L'ordre à échoué et ce n'est pas grâce à lui qu'elle pourra protéger son fils. Elle pense que son mari lui aura trouvé dans sa supposée mort une bonne raison de continuer le combat, après tout, elle était membre de l'ordre du phénix, officiellement morte tuée par des mangemorts, sans doute qu'il cherche à la venger, une quête toute aussi vaine que les objectifs de l'ordre.


sweet poison anaïs 22 ans


PAYS : la france. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 7/7j. VOTRE AVIS SUR PF : jolem grave (a). COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : bha ça c'est un grand mystère tiens. PERSONNAGE : inventé. CÉLÉBRITÉ : hayley atwell. VOYEZ VOUS DES CHOSES A AMÉLIORER ? : m'offrir à manger  :ghé: . UN DERNIER MOT ? : c'est le grand retour des fleming, les plus beaux, les meilleurs, les badass de la mort  :red:  :red:  :red: SHAE-LAYNE JE T'AIME  :héhé: (mais jla change parce qu'en 1983 elle était mariée à un connard, maman dévouée alors je ne savais pas quoi en faire, so now c'est la big grande sœur, vieille aînée de la famille  :ghé: .


+ je tiens à préciser (pour ceux qui auraient des doutes sur la question) que malgré mon statut d'admin, je respecte chacune des conditions pour les DC, et ce avec mes quatre autres compte, que ce soit les deux rps avec 2 posts à chaque fois (j'en ai quasiment 3 voire 4 de commencé avec chaque perso et au moins deux (par perso) dans lesquels j'ai deux rps, (parfois même un peu plus), j'ai retiré 150 points sur chacun de mes comptes et j'ai fais en sorte d'être à jour dans tous mes rps avant de créer ce nouveau compte, donc je suis sage  :héhé:



Dernière édition par Letha Fleming le Lun 9 Fév - 11:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 16:39

It matters not what someone is born, but what they grow to be.



« Qui est le père ? » La jeune femme laissa échapper un soupire avant de fuir le regard froid de son père qui était posé sur elle. Elle n'avait pas envie de répondre à cette question, qu'est-ce que ça pouvait bien faire de toute façon ? Ça n'allait pas changer la situation de toute façon. Elle avait fait une erreur, ça arrivait à tout le monde – certes, toutes les erreurs n'avaient pas les mêmes conséquences – alors ce n'était pas la peine d'en parler pendant vingt ans. Elle n'avait que seize ans, elle avait encore deux années à passer à Poudlard, elle ne pouvait pas arrêter ça pour avoir un enfant. Elle pouvait trouver une solution, elle en était certaine. Dans le fond, ses parents avaient sans doute déjà une solution toute tracée, le genre de solution qu'elle ne voulait pas entendre. Une erreur chez les Fleming, ça passait très mal. Toute son éducation avait toujours été parfaite, rien n'était jamais laissé au hasard chez les Fleming. Elle avait déjà une vie toute tracée depuis sa naissance. Elle était née Fleming, elle aurait un beau mariage et plein d'enfants, sans doute aucune vie professionnelle parce que dans cette famille, les femmes étaient condamnées à n'être que des femmes au foyer. C'était un avenir qui ne lui plaisait pas forcément. Elle ne voulait pas d'un mariage organisé – pas avec quelqu'un d'autre que Caïn, mais cette union n'était plus au goût du jour depuis plusieurs années – elle n'avait pas envie d'avoir plein d'enfants et aucun emploi. Elle avait envie de bouger, de voir le monde, d'être reconnue dans le monde de la magie. Elle voulait être autre chose qu'une bonne fille Fleming. Elle travaillait dur à Poudlard pour s'en sortir et ce serait stupide que ses efforts ne l'aide pas à faire autre chose que le popote pour son mari. Elle voulait qu'on la laisse tranquille, elle voulait qu'on lui laisse faire ses propres choix. C'était sa vie et elle voulait la vivre comme elle en avait envie et pas comment ses parents le voulaient. Le silence se faisait pesant dans la pièce et elle entendait les ongles de sa mère claquer contre la table. Elle était impatiente. Il fallait qu'elle sache qui avait engrossé sa fille avant l'heure. Évidemment, en bonne Fleming, elle aurait dû également rester pure pour son mariage. Foutaise. Elle faisait bien ce qu'elle voulait. « Alors ? » Sa mère, lassée, sans doute agacée décida de mettre un terme au silence qui s'était installé. Elle hésita encore un instant avant de finalement répondre. De toute façon, sa réponse n'allait rien changer aux décisions qu'avaient déjà prises ses parents. « Caïn Shafiq. » Celui à qui elle aurait dû être mariée s'il n'avait pas été un cracmol. Techniquement, il était sang-pur, alors ce n'était pas franchement un problème, non ? Ce serait rêver que d'imaginer qu'ils pensent de la même façon qu'elle. Ce serait, bien entendu, bien trop leur demander. Elle entendit sa mère soupirer bruyamment et son père tapa du poing sur la table. « Comment oses-tu déshonorer autant la famille ? » La poufsouffle laissa échapper un nouveau soupire. De quoi est-ce qu'il parlait ? A force, elle ne savait même plus que qu'honneur voulait bien signifier dans leurs bouches tellement ça ressortait à toutes les sauces. « Personne ne doit rien en savoir. Tu quitteras Poudlard dès que ça commencera à se voir, on prétextera une maladie. Une fois qu'il sera né, on enverra cet enfant dans un orphelinat moldu, un bâtard de la sorte ne mérite guère mieux. » Les mâchoires serrées la jeune femme reposa le regard sur son père, les larmes aux bords des yeux. Il était sérieux, ce n'était en rien une blague. C'était ainsi que les choses allaient se passer. Sans rien ajouter, elle se leva de la chaise sur laquelle elle était assise, pour fuir en direction de sa chance. Il n'y avait rien à ajouter à cette conversation.

« S’il vous plait, j’ai besoin de votre aide. » La jeune femme lança à son interlocuteur un regard digne d’un chien battu. S’il fallait battre des cils et se mettre à larmoyer pour avoir une chance qu’on lise son manuscrit, elle était prête à agir de la sorte. Elle rêvait de devenir écrivain depuis de nombreuses années et elle avait besoin qu’on lui laisse sa chance dans le domaine. Les moyens financiers commençaient à lui manquer et il n’était pas question qu’elle retourne chez ses parents. Elle avait besoin d’une situation stable. L’homme en face d’elle soupira. Depuis un bon quart d’heure, il lui disait qu’il n’avait pas de temps à perdre avec elle, mais elle ne voulait pas l’écouter. Elle continuait de lui avancer ses arguments tout en lui faisant les yeux doux, elle avait l’espoir que ça puisse marcher. Née Fleming, elle avait l’habitude qu’on ne lui refuse jamais rien. Elle venait d’une famille influente dans le monde des sorciers, la simple évocation de son nom l’avait parfois aidée à obtenir ce qu’elle voulait – notamment quand elle était jeune à Poudlard – et là pourtant, elle était désespérée. « Vous me faites perdre mon temps mademoiselle. » Un soupire passa le seuil des lèvres de la sorcière, elle avait déjà donné assez de sa personne, elle n’allait pas non plus se mettre à genoux pour le supplier, elle avait encore trop d’honneur pour ça. Vexée, elle fit demi-tour pour quitter la maison d’édition aussi rapidement qu’elle y était rentrée. Bousculant au passage un homme à qui elle balança un rapide désolée avant de tracer son chemin en dehors de la boutique. Dans un soupire elle se laissa tombée sur un banc dans les parages. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir faire de sa vie si personne ne voulait bien lui donner sa chance ? Peut-être que ses parents étaient ceux qui avaient toujours eu raison, seule, elle n’était bonne à rien, elle avait besoin d’eux et ils pouvaient lui offrir une vie idéale. Elle aurait peut-être dû rester avec eux au lieu de s’enfuir du jour au lendemain. Quoi que. Prendre son envol avait été l’une des meilleures choses qu’elle avait faites dans sa vie. Quitter la famille Fleming avait été libérateur. Elle était le genre de personne qui avait besoin d’indépendance et c’était ce qu’elle avait obtenu en couper les ponts avec ses parents. L’indépendance était appréciable, mais elle se composait de nombreux risques et à ce train là, elle risquait de finir à servir des verres au chaudron baveur jusqu’à la fin de sa vie. « Est-ce que je peux m’assoir ? » Bien vite, la jeune femme leva la tête vers la personne qui venait de s’adresser à elle. Elle le reconnu rapidement, c’était l’homme qu’elle avait bousculé en quittant la maison d’édition quelques minutes plus tôt. Elle haussa légèrement les épaules. « Ça dépend, vous préférez vous assoir à côté d’une fille à succès réussissant sa vie à la perfection ou à côté d’une parfaite perdante ? » En face d’elle, l’homme ne sembla pas hésiter longtemps avant de finalement s’installer sur le banc à ses côtés. « Une fille à succès réussissant sa vie à la perfection, je suppose. » Letha esquissa un léger sourire avant de détourner le regard, fixant soudainement le paysage avec intérêt.  Elle était bien loin de réussir sa vie. « Vous venez juste de faire une erreur alors. » Le succès n’était peut-être pas une chose pour elle. Sortie de l’ombre de ses parents, il fallait croire qu’elle n’était rien d’autre qu’une pauvre fille sans intérêt. « Peut-être pas. Si vous me laissez votre manuscrit, je peux essayer de vous aider. Je connais bien le type de la maison d’édition. » De nouveau la jeune femme posa son regard sur son interlocuteur. Elle ne comprenait pas bien pourquoi est-ce qu’il voulait l’aider, mais dans le fond, qu’est-ce qu’elle avait à perdre ? C’était la seule personne à bien vouloir lui proposer son aide. Il était peut-être sa dernière chance, elle haussa légèrement les épaules avant de lui tendre l’ouvrage qu’elle avait sur les genoux. « S’il n’en veut vraiment pas, vous pourrez le jeter au feu pour alimenter votre cheminée, au moins, il servira à quelque chose. » Elle priait pour qu’il n’ait pas à en arriver là, mais elle savait qu’il ne fallait pas qu’elle ait trop d’espoir puisqu’elle était maudite, c’était du moins l’impression qu’elle avait ces derniers temps. « Je vais faire de mon mieux, je vous le promets. » Pourquoi ? La question effleura son esprit, titilla ses lèvres et pourtant ne franchit pas le seuil de ses lèvres. Aussi rapidement qu’il était apparu dans son champ de vision, il avait disparu, la laissant seule sur son banc, avec ses questions et ses craintes quant à son avenir.

D’un geste rapide, elle apposa son énième signature sur un ouvrage qu’elle venait de vendre. Elle n’avait pas imaginé que son bouquin se vendrait aussi bien, elle avait l’impression que ça relevait presque du miracle. Elle se demandait parfois si elle n’était pas simplement en train de nager en plein rêve. Si c’était le cas, elle n’avait pas envie de se réveiller. Elle était devenue quelqu’un et ce sans l’aide – soit disant si précieuse – de ses parents. Elle avait laissé sa famille derrière elle cinq ans plus tôt pour partir à la découverte du monde. Dès la fin de ses études à Poudlard, elle avait ressenti le besoin de partir, de s’évader et elle ne regrettait absolument pas cette décision. Trop longtemps, elle avait vécu en suivant les décisions de ses parents et trop longtemps, elle n’avait pas été assez bien pour eux. Elle n’était pas aussi droite qu’ils l’auraient voulu et elle était une femme ce qui déjà semblait représenter un lourd défaut pour le premier enfant né de la famille. Elle n’avait pas été l’enfant idéale et pourtant, elle avait été leur seule fille pendant longtemps, elle avait presque pu lire la terreur dans les yeux de sa mère toutes les fois où elle avait cru qu’elle serait incapable de donner d’autres enfants à son époux. Sans doute que quand, des années plus tard, elle était de nouveau tombée enceinte ça avait été la meilleure chose qu’il puisse lui arriver. La jeune femme avait deux frères cadets et inévitablement, ils avaient toujours été plus importants qu’elle aux yeux de leurs parents. Partir loin d’eux avait été le meilleur choix qu’elle avait pris dans toute sa vie. L’un des rares qu’elle avait pris par elle-même. Maintenant, elle était écrivain et son livre avait eu plus de succès qu’elle ne l’avait cru. Elle savait qu’elle ne devait pas sa réussite au nom Fleming et c’était au fond ce qu’elle avait toujours attendu de la vie.  Un sourire accroché aux lèvres, la sorcière se penchait encore sur un ouvrage à signer, attendant qu’on lui dise à quel nom elle devait écrire cette nouvelle dédicace. « Rupert Castellane. Sauf si vous préférez continuer de me qualifier de mystérieux inconnu. » Lentement la sorcière releva la tête vers son interlocuteur pour reconnaitre l’homme qui l’avait aidée, quelques mois plus tôt à faire connaitre son ouvrage. Sans lui, elle n’aurait certainement jamais trouvé de maison d’édition. « Castellane, comme … » Elle ne termina pas sa phrase, se contentant de tourner la tête vers son éditeur quelques pas plus loin qui semblait se réjouir fortement du nombre de personnes présentes à cette séance de dédicace. Reposant son regard vers le fameux Rupert elle le vit acquiescer. « C’est mon frère. » Elle était loin de se douter qu’ils pouvaient être frères, mais ça expliquait qu’il ait réussi à lui faire lire son manuscrit. Elle lui adressa un large sourire avant de se pencher de nouveau vers l’ouvrage, une plume à la main. Pour Rupert Castellane, sans qui rien de tout ça n’aurait été possible. Merci infiniment, Letha Fleming. Ps : cette séance de dédicace s’achève à 19h, si vous passez dans le coin à ce moment, laissez moi vous offrir un verre pour vous remercier. Le sourire encore aux lèvres, elle referma l’ouvrage pour le tendre à son interlocuteur. « Voilà pour vous. Merci pour tout, passez une bonne journée. » Il lui adressa à son tour un sourire et un salut de la tête avant de s’éloigner, laissant passer la personne qui commençait à s’impatienter derrière lui. 19h arrivant, alors qu’elle quittait la librairie pour rentrer chez elle, elle le vit de nouveau et un sourire vint étirer ses lèvres, comme promis, elle lui offrit un verre.

Assise près de la fenêtre avec un cocktail entre les doigts, Letha observait les va et viens sur le chemin de traverses. Rapidement, elle fut rejointe par Ruth, assise en face d’elle qui s’adonnait à cette même observation minutieuse. « Oh regarde, voilà encore mamie grincheuse ! » Lança-t-elle en montrant d’un signe du menton une vieille dame qui passait souvent sur le chemin de traverse et qui avait l’air de toujours faire la tronche. « Qu’est-ce qu’il lui arrive encore, quelqu’un aurait-il eu le malheur de lui couper la route. » Portant son verre à ses lèvres, Letha haussa les épaules. Merlin seul savait ce que cette vieille dame avait, à la voir depuis la fenêtre, elle faisait tout le temps la gueule de toute façon, alors est-ce que son mécontentement avait vraiment une justification, c’était un mystère. « Regarde le type qui vient de sortir de chez Fleury et Bott, il est vraiment pas mal. » le regard de la brune se porta sur l’homme en question, l’observant dans les détails avant de reposer son regard sur son amie. « Oui, en effet, tu devrais descendre pour lui offrir un verre. » Elle lui adressa un large sourire, mais son amie se contenta de lever les yeux au ciel avant de reposer son regard vers l’extérieur « Ou juste lui dire que j’apprécie vraiment son cul. » Elle haussa les épaules avant d’éclater de rire, un rire que Letha ne tarda pas à partager. Les deux jeunes femmes avaient pris l’habitude de se retrouver à jouer les commères depuis la fenêtre de Ruth. Quelques mois plus tôt, Letha et Rupert s’étaient installés ensemble dans l’appartement faisant face à celui de Ruth. Letha n’avait pas beaucoup d’amis, quand elle avait quitté l’Angleterre pour voyager, elle avait coupé la plupart la plupart des liens qu’elle avait avec le pays et elle n’avait pas cherché à contacter grand monde quand elle était rentrée. Elle avait voulu oublier Poudlard, laisser tout ce qui avait pu se passer là-bas complètement derrière elle. A part Rupert, elle n’avait pas grand monde dans sa vie. Bien souvent, elle prétendait que Rupert lui suffisait de toute façon, elle était amoureuse et elle n’avait besoin de personne d’autre pour se sentir bien. Son petit ami l’avait cependant souvent poussée à essayer de faire d’autres rencontres, plutôt que de passer ses journées toute seule le nez plongé dans les bouquins. Elle s’était souvent demandé à quoi bon ? Elle avait l’habitude de foirer toutes les relations qu’elle avait en un rien de temps. Il y avait eu Caïn à qui elle n’avait plus adressé le moindre mot depuis des années maintenant – si ce n’est une lettre dans laquelle elle expliquait qu’il avait une fille, que les parents Fleming avait abandonnée dans un orphelinat moldu – il y avait eu sa meilleure amie à Poudlard, mais elle avait eu une aventure avec son petit ami lors de leur dernière année à Poudlard. Il y avait eu des gens, mais personne qu’elle avait franchement envie de revoir. Elle était très douée pour s’engueuler avec les gens, mais super nulle pour se faire des amis. Pourtant, elle avait croisé Ruth un beau matin en allant chercher le courrier et le peu de temps qu’elles avaient passé à discuter ensemble lui avait paru agréable et elle avait fini – suite aux conseils de Rupert – par aller toquer à sa porte avec un panier de cookies, achetés dans une pâtisserie – suite aux conseils de Rupert, bien placé pour savoir que tout ce quelle cuisinait était infect – comme le faisait les voisins, apparemment. Elles avaient beaucoup discuté ce jour là et de fil en aiguille, elles s’étaient retrouvés à se voir plusieurs fois par semaine pour se lancer dans des commérages, un verre à la main. Ruth était probablement la première vraie amie que Letha avait eue dans toute sa vie et elle appréciait vraiment ces moments qu’elles partageaient ensemble. C’était bien, il n’y avait qu’à franchir le couloir pour retrouver une amie, pour avoir des conseils, pour discuter, pour venir pleurer – ou picoler – quand ça n’allait pas. Après un léger soupire, la brune termina son verre avant de se lever. « Tu peux aller draguer Monsieur belles-fesses, moi il faut que je retourne de l’autre côté du couloir retrouver mon petit ami. » Elle regarda sa montre, il était certainement déjà rentré. « Une autre fois peut-être. » Un sourire sur les lèvres son amie la raccompagna jusqu’à la porte. « On se voit bientôt, bonne soirée. » Et sur ces mots, la brune traversa le couloir pour rentrer chez elle, là où l’attendait déjà son petit ami.

« Qu’est-ce que tu fais ? » Nerveusement, un sourcil arqué, la sorcière regardait son petit ami qui venait de poser un genou au sol juste devant elle. Les joues soudainement rougies comme pas possible, elle détourna le regard, fixant alors les étoiles dans le ciel comme si elle s’intéressait à l’astronomie d’un coup – alors que ça n’avait jamais été son truc. Regarder ailleurs était plus facile. Elle aurait presque voulu s’enfuir en courant, comme une idiote, simplement parce que ça aurait rendu les choses vraiment plus faciles. « Est-ce que tu veux m’épouser ? » Il avait fallu qu’il la sorte cette fichue phrase. Evidemment, elle allait avec tout le reste, la soirée romantique, le genou à terre, c’était quoi l’étape suivante ? Un carrosse tiré par des licornes pour les ramener chez eux ? Elle avait beau être une fille – et le stéréotype voulait les filles particulièrement romantique – elle avait tendance à être aussi romantique qu’une huitre périmée. Elle était franche, directe et ô combien elle pouvait avoir des talents en écriture, elle serait bien incapable d’écrire un beau poème dégoulinant d’amour. Elle aimait les attention de Rupert à son égard, elle avait juste l’impression d’être incapable de les lui rendre. Elle n’était même pas fichue de lui préparer un dîné qui soit comestible. Il ne pouvait pas sincèrement vouloir d’elle comme épouse, ça semblait presque complètement fou. Des fois elle se demandait même pourquoi est-ce qu’il était encore avec elle tant elle avait l’impression d’être invivable. Elle laissa le silence s’installer avant de reposer le regard vers l’homme, encore agenouillé devant elle, un sourcil arqué attendant à ce qu’elle dise quelque chose. « Quoi ? Tu as dis quelque chose ? » Elle aurait voulu faire comme si elle n’avait pas entendu la question, mais elle manquait cruellement de crédibilité. « Letha. » Se contenta-t-il de répondre de cet air qui voulait dire s’il te plait, te fout pas de moi, tu as entendu alors répond quelque chose. « Est-ce que tu peux te relever ? » S’il fallait qu’elle réponde quelque chose, c’était la seule chose qu’elle avait envie de dire en cet instant, il était là à genoux devant elle et elle se sentait incroyablement gênée. Il se redressa, lui faisant enfin face, c’était à elle maintenant de relever les yeux pour croiser son regard et ça avait quelque chose de rassurant, c’était déjà plus habituel. Elle fronça légèrement les sourcils. « Est-ce que tu veux m’épouser ? » Il arqua un sourcil avant de baisser les yeux vers l’écrin qu’il avait en main, comme si ce qu’il voulait était plutôt clair et techniquement ça l’était. « Je veux dire, je suis insupportable. Je ne sais pas cuisiner, je ne veux pas d’enfants, je laisse toujours tout trainer, j’ai tellement de fringues et de chaussures qu’on n’a pas assez de place dans les placards pour tout ranger et je continue d’en acheter. J’utilise toute l’eau chaude, je passe des heures dans la salle de bain, je parle la bouche pleine, je prends toute la couette et on pourrait trouver bien d'autres choses à raconter sur moi. » Il haussa les épaules. « Oui, je veux t’épouser, Fleming. » Elle fronça les sourcils avant de venir se lover dans ses bras. « Tu es sûr, parce qu’une fois que j’aurais dis oui, tu seras foutu. » Il referma son étreinte autour d’elle, l’enlaçant tendrement. « Si tu pouvais commencer par juste dire oui, ce serait pas mal. » La jeune femme quitta légèrement l’étreinte chaleureuse des bras de son petit ami pour croiser son regard. » Oui, je veux t’épouser, Castellane. » Un large sourire se dessina sur son visage, avant qu’elle ne vienne embrasser celui qui à présent était son fiancé.

« Est-ce que ça va ? » Une couverture sur le dos, un verre dans la main – certainement pas le premier de la soirée – la jeune femme haussa les épaules, sans même tourner la tête vers son époux, assise sur le rebord de la fenêtre, elle se contentait d’observer dehors, même si elle ne voyait pas grand-chose à travers l’obscure nuit qui s’était installée sur le chemin de traverse. « Oliver et Sarah sont morts. » Le sorcier s’installa derrière elle pour l’enlacer dans ses bras. « Je sais. » Se contenta-t-il de répondre. Qu’est-ce qu’il y avait de plus à ajouter de toute façon ? Oliver et Sarah était des amis à eux, un couple de sorcier qui vivait à l’étage du dessus. Ils avaient l’habitude de se croiser dans les couloirs de l’immeuble, ils se connaissaient bien. C’était la guerre dehors et si au départ la sorcière s’était contentée de regarder la rubrique nécrologique de la gazette en soupirant parce qu’elle ne connaissait aucun des noms des sorciers morts au combat aujourd’hui c’était différent. Elle connaissait Sarah et Oliver. Ils habitaient le même immeuble qu’eux. Oliver travaillait avec Rupert. Ils étaient aurors tous les deux et en ces temps de guerre, les aurors tombaient comme des mouches. Elle ne voulait pas perdre son mari, elle ne voulait pas que quelqu’un vienne pour se débarrasser d’eux. « Peut-être qu’on devrait partir. On pourrait prendre un petit moment pour nous, quitter le pays, voyager un peu, au moins jusqu’à ce que les choses se calment. » Il déposa un baiser sur son épaule avant de resserrer son étreinte autour d’elle comme dans une volonté – inefficace – de la rassurer un tant soit peu. « Je ne peux pas partir maintenant, on a besoin de moi au ministère de la magie. » C’était bien le problème d’après elle. Elle lâcha enfin la fenêtre du regard pour se défaire légèrement de l’étreinte de son époux afin de se retourner suffisamment pour lui faire face. « Rupert, tu es auror et je suis une traitresse à mon sang. Ils vont finir par nous tuer. » Il posa sa main contre sa joue, cherchant encore à la rassurer alors qu’elle semblait – ou qu’elle était complètement – sur le point de craquer. « Tout va bien se passer, je te le promets. » Le regard plongé dans celui de son époux, elle aurait voulu le croire et pourtant, elle était en proie à une véritable crise de paranoïa qu’elle se sentait bien incapable de contrôler. « Je suis presque sûre qu’Oliver avait dû promettre la même chose à Sarah. » Si elle avait été confrontée à des moments de doute tout comme elle l’était en cet instant, il lui avait certainement ce même genre de promesse pour tenter de la rassurer et pourtant, ils étaient morts à présent. « Si on meurt, il ne restera plus rien de nous dans ce monde, ce sera juste comme si on avait jamais été là. On ne peut pas mourir sans avoir fait tout ce qu’on voulait faire dans nos vies, ce serait injuste. » Elle avait l’impression d’être encore trop jeune pour mourir. Elle en avait accompli des choses dans la ville, elle était écrivain à succès, elle était mariée et heureuse, elle avait vu une grande partie du monde, mais ce n’était pas suffisant. « Mes parents disaient toujours qu’il fallait laisser un héritage au monde, si on ne voulait pas complètement disparaitre et mes parents on toujours été très, très, très, très, très soucieux de leur héritage. Je ne les ais jamais écouté, peut-être que j’aurais dû. » Elle ne pensait pas être capable de dire ça un jour, quand elle parlait de ses parents, c’était en principe simplement pour rappeler qu’elle les détestait de tout son être parce qu’ils avaient fait de sa vie un enfer. « On devrait essayer d’avoir un enfant Rupert. » Le visage de son conjoint fut marqué par l’effet de surprise. Depuis des années, elle était formelle. Elle ne voulait pas d’enfants. Elle avait toujours dit qu’après qu’on lui ait arraché sa fille pour l’envoyer dans un orphelinat, elle se refusait à devenir mère à nouveau. Elle avait l’impression que ce ne serait pas juste pour cette enfant qui avait été abandonnée à la naissance si elle se permettait d’en mettre un autre au monde et qu’elle l’aimait comme elle aurait dû aimer cette petite fille, ce serait monstrueux de sa part. C’était stupide, mais son argument était pensé et quoi qu’on lui dise, elle campait sur ses positions. Il se releva attrapa la main de son épouse pour la forcer à se lever. « On en parlera demain, quand il n’y aura plus la moindre trace de whisky dans tes veines, d’accord ? » Elle fronça les sourcils, comme dans une volonté de lui faire comprendre qu’elle était parfaitement sobre, pourtant, elle ne prononça pas l’idée à voix haute, puisqu’une fois debout, elle perdit l’équilibre, si bien qu’il fut obligé de l’aider à rejoindre leur lit. Elle n’était peut-être pas si sobre qu’elle voulait bien le croire, mais elle savait en tout cas que cette idée qui avait germé dans un coin de son cerveau n’allait pas disparaitre avec l’alcool.  

« Avada Kedavra ! » Les mots s’échappèrent de sa gorge comme s’ils n’avaient pas d’importance. Ils n’en avaient pas, plus grand-chose n’avait d’importance aux yeux de la sorcière. Il y avait James, son fils qu’elle avait laissé derrière elle quelques mois plus tôt parce qu’elle se devait de le protéger. La guerre avait réveillé ce qu’il y avait de plus mauvais chez ses parents et ils avaient pensé qu’il était temps de récupérer leur fille aînée. Il n’était pas trop tard pour elle d’après eux. Elle avait déjà considérablement souillé le sang – pourtant si parfait – qui coulait dans ses veines, mais elle pouvait toujours se rattraper. Cinq ans plus tôt, elle avait donné naissance à un fils qui était loin de correspondre aux critères de perfection de Fleming, malgré son mariage avec Rupert, James ne serait aux yeux des parents Fleming, toujours qu’un bâtard. Enfant ou pas, ils pouvaient toujours l’éliminer afin de purifier leur arbre généalogique. Ils l’avaient expliqué très clairement à leur fille et elle était incapable de douter de leur parole. Quand il s’agissait de faire de sa vie un enfer, elle n’avait jamais douté d’eux. Elle était revenue auprès de ses parents afin de protéger son fils mais aussi l’enfant qu’elle portait à cet instant. S’ils avaient les moyens de tuer James, ils pouvaient également faire en sorte qu’elle ne mette pas au monde un deuxième – troisième techniquement – bâtard. Sur ce point là encore, ses parents avaient été on-ne-peut-plus clairs. Elle voulait protéger ses enfants, c’était ce que n’importe quelle femme aurait voulu. Elle avait peur de sa famille, elle les avait fuit pendant si longtemps pour ne pas avoir à subir leurs représailles. Elle savait qu’en cet instant, elle était la seule personne capable de protéger ses enfants de la colère de ses parents. Elle avait alors obéi, elle était rentrée au bercail, laissant derrière elle son fils et son mari, s’arrangeant pour qu’on déclare Letha Castellane morte, quelques temps plus tard. Officiellement, elle avait été tuée dans une attaque de mangemorts. Elle ne savait pas comment son mari et son fils survivait à cette tragique nouvelle, mais ils survivaient et c’était tout ce qu’elle voulait. James était tout ce qui lui restait, elle ne pouvait pas laisser quelque chose lui arriver. Elle se fichait bien des vies qu’elle ôtait pour le compte de ses parents, du moment que son fils restait en vie. La sorcière avait perdu l’enfant qu’elle portait, une fausse couche qu’on mettait sur le compte de la malchance – c’était quand même à se demander si les parents Fleming chez qui elle vivait n’y était pas un peu pour quelque chose. Cet évènement avait brisé ce qui restait d’elle, alors c’était, sans remords qu’elle pouvait tourner les talons, laissant un cadavre derrière elle. C’était comme si elle se retrouvait vidée de ses sentiments, de ses émotions et enfin, après les évènements récent, elle avait l’impression d’être bien, d’être libérée.





Dernière édition par Letha Fleming le Lun 9 Fév - 11:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 444
≈ inscrit(e) le : 06/12/2014
≈ tes points : 192
≈ avatar : Katie McGrath
≈ autres comptes : Lewyn & Willem
≈ crédits : money honey (avatar), endlesslove (sign)
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 16:44

Woooooooh :bave: Purée purée purée une Fleming une Hayley Atwell une Letha une Poufsouffle une Mangemort une prétendue morte :ghé: je kiiiiiiffe !!!!! :red: :rainbow: Ce personnage va trop gérer :fire:

_________________
    Bring me home
    A certain type of wind has swept me up, a chill has found each bone, I am overcome. There is an icy breath that escapes my lips and I am lost again. In the sea of lovers without ships and lovers without sight, you’re the only way out of this sea of lovers losing time and lovers losing hope. Will you let me follow you wherever you go?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 16:45

le choix de ouf pour l'avatar :jotem:
rebienvenue ici, je veux un lien :fall:
j'ai lu les grandes lignes du personnage, j'adore, j’adhère ! j'ai hâte de dévorer son histoire :pink:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 16:48

EMMA - POUFSOUFFLE A LA VIE A LA MORT :red: Les fleming c'est les plus souaggués on peut pas test :héé: Les Hayley Atwell et les Letha, ça gère pas mal aussi :mdr: MERCI MON COOKIE TOUT TENDRE AU CHOCOLAAAAT :bed:

MARINE - MERCI MON FILS :jotem: (ouais c'est l'esprit de Reysou qui parle :héé:), j'espère qu'elle plaira cette petite Letha :hinhin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 250
≈ inscrit(e) le : 16/07/2014
≈ tes points : 231
≈ avatar : rose mciver.
≈ autres comptes : arcadio, ruth et gemma.
≈ crédits : crick +avatar, sweet poison +sign.
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 16:51

MA FEEEEEEEEEMME, Rupert arrive soon :héhé:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 16:52

MON FUTUR MARI (tu es bien sexy avec des boobs :hinhin:) VIENS VITE MON BB VIEUX RUPERT D'AMOUR :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 839
≈ inscrit(e) le : 18/07/2014
≈ tes points : 480
≈ avatar : andrew scott.
≈ autres comptes : lucrezia, narcissa et ramsay, ils forment tous la team carré parfait, d'lamorkitue.
≈ crédits : @nuit parisienne (avatar), tumblr (gifs), stephen king (quotes)
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:01

BABY :ghé: :ghé:

_________________


I am become Death, the destroyer of worlds ≈ ucéééééé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:03

:bed3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:08

PUTOCHE, HAYLEY, LE PERSO, LA FAMILLE :bril: :bed: I love you si tu veux plus de ton mari tout pourri, je veux bien t'épouser moi :angel: rebienvenue chez toi, réserve moi ton meilleur lien I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 119
≈ inscrit(e) le : 05/02/2015
≈ tes points : 65
≈ avatar : Evan Peters
≈ autres comptes : Teddy le sexy né-moldu
≈ crédits : Avatar ≈ Mog-lili
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:11

Haaan trop biiiiieng !! :red: :rainbow:
Ce nouveau personnage promet de jolies choses dis dont :héé: hâte d'en savoir plus :hinhin:
Amuses-toi bien à rédiger ta fiche :lolove:


Dernière édition par Elliot Godalming le Dim 8 Fév - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:12

MON TOUT - :bed2: Il est cool mon mari, mais osef, ALLONS FAIRE DES BÉBÉS :bed2: :bed2: MERCIIIIIII, je te réserve ça :red:

BB ELIOTT - MERCI BEAUCOUOOOOOOUP :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 839
≈ inscrit(e) le : 18/07/2014
≈ tes points : 480
≈ avatar : andrew scott.
≈ autres comptes : lucrezia, narcissa et ramsay, ils forment tous la team carré parfait, d'lamorkitue.
≈ crédits : @nuit parisienne (avatar), tumblr (gifs), stephen king (quotes)
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:14

ILY :ghé: :bed:

_________________


I am become Death, the destroyer of worlds ≈ ucéééééé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:25

Viens me faire un bébé Mister Rosier  :come:  les parents Fleming seront contents en plus :hinhin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 181
≈ inscrit(e) le : 15/01/2015
≈ tes points : 259
≈ avatar : emma stone
≈ crédits : promethee (avatar) + alcaline (signa)
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 17:53

OH GOD UN NOUVEAU COMPTE AVEC HAYLEY :red: ça a l'air d'être un sacré personnage la letha en plus :huhu: rebienvenue chez toi en tous cas :pink:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 19:02

Merci beaucoup ma fille d'une autre vie :jotem:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 19:18

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 74
≈ inscrit(e) le : 15/01/2015
≈ tes points : 116
≈ avatar : sarah gadon
≈ crédits : alaska
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 19:37

mais c'est qu'elle a la classe cette Letha :héé: :héé:
rebienvenue Anaïs I love you :ophée: (mais... c'est Ophée ça? :mdr: :mdr:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 19:52

MORDRED - MERCI BEAUCOUP :red:

SEVDE
- merci, femme de mon autre moi :héé: (ouais c'est ophée parce qu'elle a un amour très prononcé pour les mexicains :mdr: - tout ça parce qu'elle a eu le malheur de dire qu'Adelaide Kane était mexicaine en vrai :mdr:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 580
≈ inscrit(e) le : 15/01/2015
≈ tes points : 541
≈ avatar : lily collins.
≈ autres comptes : aucun.
≈ crédits : Manhattan Kaboul (ava)
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 20:59

hiiiiiiiii une fleming, ce moment de nostalgie. /ZBAM
Le personnage a l'air parfaiiiit. :fall: :fall: :fall:
rebienvenue ! :bril: :bril:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 21:20

Les Fleming n'ont pas fini de contrôler le monde :hinhin:
Merci beaucoup :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 114
≈ inscrit(e) le : 21/01/2015
≈ tes points : 189
≈ avatar : James D'Arcy
≈ autres comptes : //
≈ crédits : Cedrick, little wolf (signature) & tumblr
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 21:35

Mooooon ammmouuuuuur de jeunesse ! ♥️ :yeah:
T'es sexy en prime ! /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 21:42

mon premier amoureux :jotem:
merci, merci, t'es pas mal non plus :huhu:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
membre ›› This Sorrowful Life
≈ hiboux envoyés : 114
≈ inscrit(e) le : 21/01/2015
≈ tes points : 189
≈ avatar : James D'Arcy
≈ autres comptes : //
≈ crédits : Cedrick, little wolf (signature) & tumblr
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 21:47

Héhé, tu me réserveras des retrouvailles (amoureusement haineuses ?!!) ! ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ›› power is power.
≈ hiboux envoyés : 151
≈ inscrit(e) le : 08/02/2015
≈ tes points : 68
≈ avatar : hayley atwell.
≈ autres comptes : daario, ellie, reysen et annie.
≈ crédits : tearsflight (avatar).
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   Dim 8 Fév - 21:49

Bien entendu que je te réserve ça :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (lf.) ☆ everything changes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(lf.) ☆ everything changes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Preasidum Facere :: ON THE MAGICAL WORLD :: the sorting hat :: hogwarts express-
Sauter vers: